C'est beau la folie putain J'ai enfin plus peur de m'ennuyer

Avis sur Joker

Avatar Lordlyonor
Critique publiée par le

Titre extrait de "C'est Beau La Folie" de Lomepal

Je spoile

Bon on s'attaque à du lourd parce que Le Joker est sans aucun doute le meilleur film de 2019
-"Mais Lyo y'a 20 jours tu nous disais que c'était Parasite le meilleur film de 2019 et tu parlais d'Ad Astra y'a 15 jours comme étant le meilleur film de 2019 devant Parasite, est-ce que tu changes pas d'avis toutes les 2 semaines comme un enfant de 5 ans??"
Bon Ok D'accord Oui Mais.... C'est mes critiques je fais ce que je veux arrête de m’embêter petite voix dans ma tête. Surtout que je ne pense pas qu'on puisse dépasser le joker cette année, aucuns des films de fin d'année n'ont ne serait-ce la prétention de l'égaliser.

Le film s'ouvre sur le Joker qui se force à sourire en se maquillant, puis à un tabassage par des gosses de notre pauvre protagoniste. Ça nous fixe déjà l'idée du film: La vie à Gotham est horrible, notre héros se la prend de plein fouet et va sombrer dans la folie (il avait déjà un bon pied dedans) pour ne pas se tirer une balle.

Cette version du Joker interprétée par Joaquin Phoenix met beaucoup plus l'accent sur l'évolution de la folie que sur les blagues et la violence et ça marche! sans doute grâce à cette ambiance réaliste empêchant de trop partir vers l'humour et la surenchère de violence difficilement justifiable (sauf dans les 15 dernières minutes du film). On retrouve l'idée du "Joker a créé Batman et inversement" vu que Thomas Wayne a créé Le Joker (en partie) et le Joker a créé Batman (indirectement responsable de la mort des parents de Bruce)
Le jeu d'acteur de Joaquin Phoenix est la meilleure représentation du Joker au cinéma. On y croit jusqu'au bout, le physique monstrueux du personnage, ces gestes enivrés et enivrants, ce sourire presque irréel et psycho Et ce rire, ce rire complètement déshumanisé, ce rire traumatisant montrant à lui seul le génie du film et la folie bipolaire du personnage.

La réalisation fait beaucoup de ralentis pour exposer et immortaliser dans notre mémoire cette folie.
On a très peu de plans larges, la quasi totalité des plans sont sur le joker de la tête au buste.
L'idée d'un Gotham sombre est amplifiée par des décors gris noirs sans aucune lumière vive....aucune lumière de lucidité pour sauver le Joker.
Zazie Beetz et De Niro sont impressionnants de justesse et l'impression de "personne normale" qu'il donne par rapport au joker
Les musiques sont...incroyables, prenantes tellement narratives qu'on ne pourrait pas imaginer le film sans.

Les 5 moments que j'ai aimés
-L'intro
-Quand il tue De Niro après son monologue touchant
-Son altercation avec Bruce devant le manoir
-Le moment dans le métro ou il sème les 2 flics
-**Mon moment préféré:**A la fin quand il chante dans l’hôpital psychiatrique

S'il n'y a qu'un film de 2019 à voir, c'est bien celui là

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 952 fois
42 apprécient · 4 n'apprécient pas

Lordlyonor a ajouté ce film à 6 listes Joker

Autres actions de Lordlyonor Joker