Calimero

Avis sur Joker

Avatar Teaume
Critique publiée par le

attention y a des spoaler

Bon, voyant les louanges qui pleuvaient comme des pétales de roses et des couronnes de laurier sur ce film... je sais pas, je m'attendais à un truc, s'il n'était pas bon, au moins correct. Mais bon, peut-être que sans être cinéphile je suis devenu super exigeant en termes de film et d'écriture, surtout.

Parce que wow, niveau temps passé assis et le temps de cerveau animé par un intérêt filmique, on est proche du néant c'est chaud.

Je vais essayer de mettre de l'ordre sur tout ce que j'ai trouvé nul à ierch dans ce film, parce que je jure que c'était une mine d'or de défauts.

LE JOKER (ouais je fais en chapitres, qu'est-ce qu'il y a)

Je vais mettre de côté la question de "c'est un VRAI Joker ou pas ?" pour juste me consacrer à la cohérence du personnage.
Je peux à la limite tolérer son bonus passif nv.1 qui est la crise de rire compulsive, on sait jamais si c'est vrai ou non pour son handicap, mais le problème par rapport à ça c'est tout le putain de forçage autour. Autant dans la scène du stand-up, du métro et de la rencontre avec Thomas Wayne, je peux comprendre, le mec est nerveux et tout, je peux même me forcer à être de bonne humeur et dire que sa première crise quand il est en voiture avec le gosse et qu'il fait PEEK-A-BOO, bah ça a sa place puisqu'il balance la carte.
Non, ce que je trouve vraiment limite c'est la vision que le personnage a de lui et de sa propre condition. C'est simple, il change de vision comme de chemise. Au départ, il dit à sa psy "c'est moi où c'est de plus en plus la folie ?" Donc, il est conscient que la ville part en couilles mais on ne sait pas s'il va sombrer dans la démence ou garder la tête froide. Très bien. Par contre, quand en tuant sa mère il dit "ma vie est une comédie", c'est-à-dire qu'il en a plus rien à foutre, et que 20 minutes plus tard il va chialer sur sa condition de citoyen et d'être humain à l’émission du pelo joué par DeNiro, là je me dis qu'ils avaient juste voulu balancer des répliques "jokeresque" en faisant un traitement psychologique qui n'avait pas lieu d'être.

En parlant de traitement psychologique, le film est agencé ainsi : 1h30 d'Arthur Fleck Calimero, 30 minutes de final flamboyant qui font le seul intérêt de film, donc ça aurait dû être un court métrage, CQFD.

Non plus sérieusement, on a un traitement pseudo-psychologique du personnage principal en lui faisant vivre de plus en plus de mésaventures comme si c'était un putain de crash-test, comme la romance avec la métisse, sa mère qui balance des trucs du genre "Thomas Wayne est ton père", son humiliation dans le talk-show, tout ça pour arriver à une même conclusion : Joker devient le symbole anarchiste de la société qui sombre dans la folie. Comme dirait Loud, "tout ça pour ça."

INTRIGUES SANS INTERËT ET MESSAGE SUR LA SOCIETE QUI EST MECHANTE ET PAS BELLE GNEUGNEUGNEU

La romance avec la métisse n'a aucun intérêt. Enfin, si ce n'est l'intérêt ultra limité et simplet de dire "REGARDEZ IL EST FOU REGARDEZ". Le fait qu'il n'y ait aucune alchimie entre les deux, je sais pas si c'est un défaut de l'écriture inexistante (la meuf a genre 3 échanges dans tout le film), ou simplement que le film a voulu faire trop de choses en même temps. Non parce que la conséquence c'est que la relation mère-fils est absolument pas approfondie, comme si faire une relation mère-fils destructrice était quelque chose d'infaisable, genre matez "Mommy" et osez me dire que la relation Arthur-Penny est touchante.
Le film aurait dû faire un choix, parce qu'au lieu d'avoir une intrigue intéressante, on a deux intrigues sous-exploitées et chiantes comme la pluie.

Et putain le message... Le message en soi n'est pas un problème, le problème c'est le manque de subtilité et le manque de nuance avec lequel il est balancé, surtout avec des personnages aussi emblématiques que ceux de l'univers Batman.
Non parce que fallait quand même le faire pour d'un côté faire dire à Thomas Wayne que "les pauvres sont des clowns", et d'un autre côté faire chialer le Joker sur un plateau télé, c'est quoi ce bordel.

Parce que oui, j'ai pas parlé des personnages qui trahissent ceux du comics "gneugneu mais les comics varient" oui bah si y a des comics avec des personnages pareil putain je serais étonné.
Thomas Wayne, la figure immaculée de Gotham, responsable en partie des valeurs que va incarner Bruce adulte, est ici un gros con méprisant les pauvres, et en plus cet attardé sort du cinéma en pleine émeute, comme s'il voulait se faire tuer cette grosse merde.

Les autres acteurs jouent... Non, ils jouent pas, ils récitent leur texte. Bon, ça c'est facultatif, hein, on a Joaquin Phoenix, tout le budget est passé dans la BO et les néons, le reste on s'en fout !

Quoi ? L'écriture ? Bah ! Balancez deux blagues (drôles) sur les nains, ensuite écrivez des blagues de Arthur qui sont plus embarrassantes par leur manque d'imagination que par leur côté sombre, faites des dialogues ultra-plats et répétitifs à base de :
Arthur rigole
PERSONNAGE 2 : C'est pas drôle.
Ensuite, faites haut, haut, bas, bas, gauche, droite, gauche, droite, B, A..
... Et pouf, vous avez Joker.

"LA MISE EN SCENE EST SUBLIME"

Non.
Le film est visuellement propre, Joaquin Phoenix crève l'écran même quand il rit comme un demeuré, oui.
Le film a une bonne mise en scène, je suis pas d'accord.
A moins que par "bonne mise en scène" vous voulez dire "scènes recyclées de Joaquin Phoenix dansant au ralenti sur, au choix, la BO violoncelle.wav ou de la musique des années 60", auquel cas oui, le film a une bonne mise en scène.

Ça pose encore le problème de la cohérence, parce que bon, monsieur Arthur qui a une crise de rire quand il est nerveux et/ou mal à l'aise, n'a pas de crise de rire quand il bute les trois mecs dans le métro, alors que ça aurait plus de sens autrement.

D'ailleurs, les 3 mecs qui poussent la chansonnette avant de passer à tabac Arthur, c'est une référence à Orange Mécanique ou ça vient du comics ?

Voilà, en vrai je me suis énervé sur le film, mais puisque les 30 dernières minutes sont bien, bah 2-3/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 759 fois
10 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Teaume Joker