T'obtiens ce que tu mérites, Joker !

Avis sur Joker

Avatar Zolty
Critique publiée par le

Un film que j'ai vu dès sa sortie, et qui était énormément critiqué : incitation à la violence, fait par le réalisateur des Very Bad Trip, très cliché et trop sombre... Tout était bon pour critiquer Joker, car c'était de bon ton de cracher dessus.

Souvent ces critiques sont faites par des gens qui ignorent certains problèmes de société, évidemment que le film va loin c'est de la fiction, mais quand j'entends Seb du grenier dire que la scène première du film où il se fait tabasser par des gamins est déjà trop cliché, ça me pose un problème. Cependant, j'aime beaucoup Seb et j'ai aussi un problème avec les gens qui encensent ce film car il serait à l'image même de notre société alors que le film est pourtant très manichéen (riche vs pauvre par exemple).

Bref, pourquoi ce film est une bombe ? Premièrement, pour l'interprétation du Joker par Joaquin Phoenix, le corps squelettique qui montre bien le poids que porte Joker sur ses épaules, les scènes de danse qui donnent des frissons et qui montrent parfaitement la folie du Joker mais aussi sa personnalité très "théâtrale", et enfin les rires qui expriment sa profonde douleur.

De plus, la musique rythme parfaitement tout le film, les violons omniprésents pendant tout le film qui interprètent la folie du Joker qu'il contrôle de moins en moins et la façon dont il se laisse transporter par celle-ci.

S'ajoute à cela des scènes marquantes pour lesquelles Todd Phillips peut avoir du mérite. La scène où le Joker rencontre Bruce Wayne enfant est tellement pleine de sens, il ne sait pas que celui-ci sera sa Némésis et il l'oblige à sourire, sans cruauté, juste par pure folie et par envie de montrer à cet enfant ce qu'on l'a toujours obligé à faire : sourire et être joyeux (encore un côté presque théâtral dans cette scène). La scène où on se rend compte qu'il a imaginé de toutes pièces une relation amoureuse, quel retournement de situation ! Cette relation qui l'empêche de sombrer dans la folie se révèle être le fruit de son imagination, depuis le début on le croit accompagné mais il est bien seul : pas de services sociaux, une mère absente et pas de petite amie. La scène où il tue Murray, lourde de sens elle aussi. Ce présentateur qui semble si gentil, est juste un énorme con et n'en n'a rien à foutre de ce qui se passe dans Gotham, il préfère parler d'autre chose (genre se moquer d'un humoriste un peu cringe : Joker) et il ne faut surtout pas parler du sujet sauf pour dire que c'est regrettable. La scène de fin, où il danse sur la voiture de police entouré de faux clowns. Les gens le prennent pour un héros, lui n'est pas politisé et n'en n'a rien à foutre, il danse car il à pas l'habitude qu'on le regarde, il danse par ce qu'il trouve ce qui arrive "comique" ( dans le sens où toute sa vie sa mère lui a dit que son rôle était de faire rire, mais personne ne rit ou ne fait attention à lui pendant son stand-up ou quand il fait le clown, maintenant tout le monde le regarde et l'encense alors qu'il n'a fait que tuer des gens, c'est drôle non ? ).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
1 apprécie

Autres actions de Zolty Joker