Austère colère

Avis sur Jour de colère

Avatar Jduvi
Critique publiée par le

Du pur Dreyer, austère à souhait. Un petit parfum de Jeanne d’Arc, en moins passionnant : j’ai parfois piqué du nez, je l’avoue. L’idylle entre les deux tourtereaux frôle parfois la mièvrerie, et certaines scènes m’ont semblé bien longues...

Reste la beauté de ce noir et blanc, le soin apporté aux contrastes, qui ont fait parfois évoquer Rembrandt - sachons raison garder tout de même ! Et le jeu des deux supposées sorcières : la vieille, très émouvante, et la jeune, au regard et au sourire fascinants. L’évolution de ce sourire est notable : de timide et réservé, il devient ironique, sûr de lui. Jour de colère raconte peut-être avant tout l’affirmation de la vie au sein de cette société sclérosée par les codes rigides de la religion.

Dreyer nous gratifie de quelques joyaux :
- la torture de la vieille hors champ, Dreyer ne montrant que les visages des juges
- le visage d’Anna derrière l’ouvrage qu’elle travaille, alors qu’elle s’adresse à son amant
- la tenue blanche d’Anna lors des funérailles de son époux
- et surtout la procession des enfants de chœur lors de ces funérailles : la caméra les suivant un peu plus lentement, et captant la voix individuelle de chaque enfant. Sublime.

Une telle scène suffit à justifier ce film, qui recèle donc quelques pépites mais se révèle trop inégal pour passionner de bout en bout.

6,5

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 55 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jduvi Jour de colère