Avis sur

Jour de colère

Avatar Bestiol
Critique publiée par le

Au début, on est surpris parce que ça parle (dans notre inculture, on croyait que Dreyer n'avait fait que du muet).

Et puis ça recommence (comme dans _La Passion de Jeanne d'Arc_) : ces faces, bon sang, on dirait des tableaux de Rembrandt van Rijn. Et ces mouvements de caméra, tudieu ! Et ces contrastes sombre-obscurs qui soulignent les évolutions du personnage d'Anne, mordienne !

Pour l'histoire, encore un amour beau et nié (du point de vue de la maîtresse, Anne), pêcheur et expiable (du point de vue de l'amant, Martin), et c'est ce qui rend la fin admirable, putain, pourquoi faut-il que les amours meurtries soient les plus cinégéniques, demande l'inoxydable optimiste ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 614 fois
27 apprécient

Autres actions de Bestiol Jour de colère