Advertisement

Saisissant

Avis sur Ju-on: The Grudge

Avatar MemoryCard64
Critique publiée par le

Ju-on est un peu le porte-étendard du cinéma d'horreur japonais. Il est connu pour sa volonté d'installer une ambiance pesante qui retourne les tripes du spectateur et d'éviter les scarejumps basiques et énervants. Si ce film possède un bonnes intentions, le résultat est quand même inégal.

L'histoire se découpe en segments suivant chacun un personnage différent. Au départ cela semble une bonne idée qui permet de renouveler les situations, mais la construction non-linéaire trop brouillonne perd le spectateur. Au début on passe d'une séquence à l'autre sans trop de mal en se repérant aux personnages, mais cela se gâte à la moitié du film.

Par exemple, Rika est attaquée par les fantômes et meurt (bien que cela ne soit pas montré) mais on ne comprend pas trop quand : lorsqu'elle est dans son lit ou à la toute fin ? De même, le personnage de l'ancien flic a une vision dans la maison et il faut comprendre que c'est une vision du futur et pas du passé ! D'accord l'ado est en fait sa fille, mais fallait retenir le prénom pour comprendre !

Pour la réalisation c'est mi-figue mi-raisin. Il y a d'excellentes idées de mise en scène (l'ascenseur) et la manière frontale de montrer le fantôme est ingénieuse. Chaque apparition est glaçante et réussie. Mais en même temps il y a des artifices vraiment bateau, des effets qu'on a vu mille fois (la dernière scène, est-ce qu'on peut faire plus prévisible ?). Généralement cela sert à la montée de la tension, mais c'est plus fatiguant qu'autre chose.

Des choix discutables donc, surtout quand on sait que c'est le troisième film du réalisateur sur le sujet. Cependant, la bonne réalisation et l'excellent travail du son permettent au long-métrage d'atteindre son but : effrayer le spectateur. Mais je ne sais pas vraiment si la peur restera présente lors de nouveaux visionnages...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 437 fois
5 apprécient

Autres actions de MemoryCard64 Ju-on: The Grudge