Après la vie rêvée

Avis sur Julia

Avatar Kerven
Critique publiée par le

Erick Zonka : La vie rêvée des anges... Mais dix après, en 2008, il réalisait Julia. Très inspiré de Gloria de Cassavetes. C'est Tilda Swinton qui porte (brillamment) ce personnage de femme alcoolique complétement paumée qui ne vit que la nuit, qui se réveille quasiment tous les matins avec la gueule de bois et à côté d'un type différent à chaque fois. Elle ne respecte rien, n'ayant plus rien à perdre. On peut même dire qu'il est quasi impossible d'avoir de l'empathie pour cette femme, au risque de quitter le film à cause de cela. Et l'enlèvement ignoble qu'elle va perpetrer n'arrange rien. Mais... Entre les millions de dollars, le road-movie mexicain qui l'a traine en plein soleil, et l'attachement qu'elle subit au contact de ce jeune gamin, y a t-il une place à la rédemption ?... Un film qui laisse deviner l'âme d'un personnage, aussi sombre soit elle (Zonka est habile à ce jeu). Et ce qu'il faut perdre pour retrouver un début de dignité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 340 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kerven Julia