"Welcome to the jungle, we've got fun and games!"

Avis sur Jumanji

Avatar Hey_Blondin
Critique publiée par le

Qui avait remarqué que le chasseur n'est autre que le père d'Alan Parrish? Que doit-on en déduire...

Alan est un enfant qui se fait maltraiter par ses camarades. Ses parents ne l'écoutent pas et veulent l'envoyer dans un pensionnat. Sans parler des conneries qu'il a fait à l'usine de son père, où il est responsable d'un licenciement. Et pour finir il est amoureux de Sarah, qu'il ne reverra sans doute jamais s'il part en pension.

Le décor est planté. Des problèmes de son âge, qui pour lui, sont insurmontables. Le seul moyen de s'en sortit? JOUER! Cela permet à tous les enfants d'échapper à la réalité quelques instants en usant de leurs imaginations. Le petit Alan est rongé par ses problèmes. Au lieu de jouer à Batman ou Action man comme tous les gamins de son âge, il trouve un jeu de société à la hauteur de ses responsabilités. (Comme de par hasard!) Le jeu auquel il va jouer se transforme peu à peu en cauchemar. Etonnant? Pas le moins du monde! Nous plongeons de plus en plus dans une fable psychanalytique et métaphorique où son père se transforme en chasseur pour le tuer, où sa promise devient une vieille fille considérée comme folle (qui est suivit par un psy), et le vieil ouvrier licencié de l'usine de chaussure reconvertit en flic. Sans parler de l'aventure qui se répète avec les enfants, qui produit une mise en abime, avec cette morale si originale : C'est pas bien de mentir (pour Alan), et de tricher (pour Peter)!

Rien n'est plus efficace qu'un comte, ou une fable pour stimuler l'imagination d'un enfant afin qu'il evacue et surmonte ses problèmes en trouvant des solutions tout en respectant la morale. Pourquoi aller voir le psy lorsqu'il suffit de jouer à Jumanji!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4936 fois
49 apprécient

Autres actions de Hey_Blondin Jumanji