On aimerait tellement avoir le pouvoir du héros, pour vite se téléporter loin de quelconque projecti

Avis sur Jumper

Avatar vivien-B
Critique publiée par le

: La téléportation rapide fait partie des plus grands rêves de l'hommes, ces pouvoirs qui mettrais le monde à vos pieds, au même titre que l'invisibilité, l'invicibilité... Mais, réalité qui nous fait redescendre sur Terre, seul Dieu devrait avoir ce pouvoir, comme le dit Samuel Jackson. Entretemps, lui-même aurait dû se rappeler avant de s'embarquer que seul Dieu, s'il était cinéaste, devrait faire des films parfaits, et apperemment, le réalisateur n'a pas voulu être orgueilleux. Prenant une plutôt bonne distribution, dont l'ancien Anakin, Hayden Christensen, et Samuel Jackson, et comme pied d'appui pour son oeuvre un livre, et tout le monde sait qu'un livre est toujours un bon pied d'appui pour un film (à bon entendeur), Doug Liman nous donne là un film incroyablement basique, insipide et débordant de défauts. Ceux-ci n'écrasent pas tout de même certaines petite qualités du film ici et là, comme par exemple ses effets spéciaux plutôt réussi, même si quand on reste dans ce registre, on peut aussi trouver des lacunes, rien qu'au niveau de la caméra, ou plutôt les mouvements de la caméra, assez mal choisis pour capturer des scènes d'actions de la sorte (on a droit à une bataille de Jumpers, qui donne particulièrement mal à la tête), qui restent spectaculaires, quoique trop peu présentes, pour un film du genre où l'histoires, les personnages ne sont pas esperés comme développés psychologiquement, le spectateur attendant avant tout un divertissement, ce que jumper arrive malgré, mais vraiment malgré tout à faire transparaître. Ce "tout", c'est, pour commencer sur un point que j'ai nommé plus haut, par exemple les personnages, et plutôt les acteurs. Comme je vous l'ai déjà dit, dans le film on peut voir deux acteurs plutôt bons à ce que je pense d'eux, mais voilà : on a Christensen qui n'a que trois expressions sur son visage, ce point étant tellement voyant, que, à la scène boulversante (façon de parler) où il fait face à la mort de son père, on le verrait presque sourire (faut le comprendre : il est libre maintenant...), et pourquoi pas serrer la main à celui qui l'a tué, et celui-là c'est Samuel Jackson, qui nous fait encore pire : son personnage n'est qu'un fantôme : il n'a aucun sentiment, il n'a pas d'expression... Bref, au niveau du personnage, c'est tellement plat qu'on croirait que c'est creux, et on s'attendrait presque qu'une révélation finale serait qu'en fait ce personnage est un robot ; en tout cas, ça rendrait la prestation de Samuel Jackson beaucoup plus réaliste ! Et si ce que je dis sur deux personnages vous fait peur, vous aurez une crise cardiaque quand je vous dirai que ce sont les deux meilleurs acteurs du film. Pour tous les autres, c'est (pour prendre un exemple) la caricature de la fille avec une voix de pétasse (si vous me laissez utiliser l'expression), qui vit une idylle (trop romantique !) avec son héros ! On a aussi la caricature du petit crétin bourreau depuis le lycée du héros...etc. Même l'histoire en elle-même est une caricature tellement elle est déjà vue et prévisible ! Et pour finir, autant parler de la bande-son, représantant le film : pas mémorable pour un sou, à la limite du correct, mais qui laisse tout de même une ambiance moderne au film. Reste quelques qualités au film, quelques bonnes scènes, des bons effets spéciaux. Le film reste en lui-même une catastrophe, insipide, donc. Conclusion : Jumper est un exemple de film tel qu'on en voit des milliers de nos jours : des personnages aussi plats qu'une mare, et encore, on mise tout sur les effets spéciaux, ce qui donne de belles scènes d'action qui donnent tout de même mal à la tête, tout cela finalement pour quoi ? Un film sans aucun goût, qui se laisse regarder

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 312 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de vivien-B Jumper