La verte urine

Avis sur Junon et le paon

Avatar Pruneau
Critique publiée par le

Pour son premier film parlant, Sir Alfred a choisi la misère irlandaise. Du coup, il fait dans le dramatique, parce que vivre à Dublin au début du XXe siècle, c'est vraiment la lose.
Les Irlandais sont, comme chacun le sait, un peuple fin et distingué : alcooliques, rustres, superstitieux, pauvres, mesquins, menteurs, voleurs, couards et braillards.

Le côté théâtre filmé rend le film pataud. Et un peu chiant pour être franc. Désolé Sir Alfred.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 382 fois
5 apprécient

Autres actions de Pruneau Junon et le paon