La Paléontologie Pour Les N... pour ceux qu'ont rien d'mieux à foutre que de lire ça.

Avis sur Jurassic Park III

Avatar zombiraptor
Critique publiée par le

C'était en 2001, l'odyssée foireuse de l'espèce. Je ressortais de la salle totalement affligé, je venais de voir le pire film de tous les temps. C'était clair et clos, ce film était un outrage, une insulte énorme, une balafre démesurée sur mes rêves de gosse que je justifiais par une dantesque absurdité scientifique : Je venais de voir un Spinosaurus aegyptiacus dézinguer un Tyrannosaurus Rex.

Dès lors, la simple évocation de ce film provoquait en moi la soudaine envie de gober sauvagement une chèvre ou un avocat assis sur des chiottes, frustré au fond de ne pouvoir m'adresser à un tas de gens avec mes propos imbuvables et mes explications complètement décalées et hors contexte sur le POURQUOI. Pourquoi ces images n'ont aucun sens. En quoi est-ce un immonde outrage.

Fort heureusement, ça n'a pas duré si longtemps que ça et je trouve en Jurassic Park 3 maintenant un petit film fort sympathique. Mais revenons rapidement en 2001 jusqu'à il y a encore peu, laissez moi assouvir cette pulsion que je sens revenir encore une fois alors que je discutaille sur ce film.

Une nouvelle star. Il fallait du plus gros, du plus impressionnant, et après Rex, c'était pas évident je le conçois. Le couple de T-Rex de The Lost World (idée que je trouve tout à fait excellente et reprenant les théories fort intéressantes de Bob Baker et Jack Horner dont je reparlerai bientôt et dont vous n'avez rien à branler) avait lui poussé le tyrannosaure à son sommet de destruction massive, et à moins d'envisager un "Rise of the planet of the tyrannosaurus" sur Isla Sorna (putain ça fait rêver), il fallait trouver quelque chose de plus balèze pour ce nouvel opus.

Peu de temps avant, Jack Horner, paléontologue révolutionnaire (pour un tas de raisons que vous n'voulez pas que j'étale ici, ce texte est déjà trop long) avait découvert un bout de fossile de crâne de spinosaurus aegyptiacus démontrant quelque chose de relativement intéressant dans le monde paléontologique et de totalement providentiel dans le monde hollywoodien : Le spinosaurus était certainement le plus grand théropode ayant jamais vécu sur Terre, avec une longueur estimée entre 16 et 18 mètres pour un poids de 7 à 8 tonnes (les évaluations de son poids sur Wikipédia (près de 11 tonnes) sont excessives et totalement foireuses, croyez plutôt ce que j'écris moi, en toute modestie, cela va sans dire)

Alors la voilà la nouvelle star ultime ! Spiny est un théropode (dinosaure bipède carnivore) de 17 mètres et 10 tonnes, armé de pattes antérieures massives terminées par 3 doigts aux griffes acérées. Et bah c'est parfait ça ! On va le mettre sous les projecteurs et on va même l'utiliser pour le point culminant du film, une sorte d'hommage à King Kong, en mettant en scène un gros fight contre Rex ! Et Rex on va bien se le ridiculiser pour bien faire comprendre que si on en a bavé avant dans les 2 premiers films avec lui, c'était juste du tourisme comparé à maintenant.

A ma droite, accusant 17 mètres et 9 tonnes à la pesée, armé de deux pattes antérieures puissantes munies chacune de trois griffes acérés, la star d'Hollywood, le nouveau roi des sauriens, la plus belle pompe à frique estimée, j'ai nommé : Le Spinosaurus Aegyptiacus.

A ma gauche, accusant quant à lui 12 à 14 mètres (pfffrrffffrrrppfff...) et 5 à 6 tonnes à la pesée (ri-di-cule), muni de deux minuscules bras armés de deux tout ptits doigts chacun, la grosse iguane amorphe, le risible lézard pas trop tyran, j'ai nommé : Le Tyrannosaurus Rex.

Alors voilà, sur des estimations (justifiées) de taille, Spiny éclate Rex sous les yeux ébahis de Grant. Et la je me lève au milieu de la salle et je hurle "NON.". Bon je l'ai pas fait, mais j'aurais voulu. Remettons les choses à leur place.

Le T-Rex est un carnosaure. Ses dents sont crénelées, faites pour déchirer les chairs et sectionner les tendons. Son cou, à l'instar de tous les tyrannosauridés est massif, puissant, capable d'arracher plusieurs tonnes de barbaque à la minute dans son énorme gueule puissante d'une pression de 5 tonnes par cm². Les cous qui passaient dans la gueule de Rex n'en sortaient jamais indemnes.

Le spinosaure lui est d'avantage bâti comme un piscivore. A l'instar des spinosauridés (Baryonyx, Suchomimus...), il a des dents coniques proches de celles des crocodiliens, et comme eux, sa mâchoire est longue et étroite. Une mâchoire de pêcheur. Si on a retrouvé des restes d'iguanodon dans l'estomac d'un baryonyx, ce n'était pourtant pas sa nourriture de prédilection.

Reprenons maintenant le combat du film pour clôturer. Rex chope Spiny par le cou dans sa gueule et le plaque au sol. Spiny se dégage, se relève, et ils effectuent un petit combat de rentre dedans à coups de tête pendant 3 secondes. Spiny chope à son tour Rex dans sa gueule et lui brise la nuque en 0,7 seconde.

Et là je me lève et je hurle "MAIS C'EST D'LA MERDE !" Bon je l'ai pas fait, mais ça soulage.

Voilà ma version (qui est forcément la meilleure). Rex chope Spiny par le cou et le plaque au sol. Terminé. Le cou fin et frêle d'un spinosaure n'aurait pas résisté aux mâchoires d'un T-Rex, même jeune.

Pour illustrer et faire une comparaison actuelle, il faudrait tenter un combat entre un alligator de 4 mètres à la mâchoire massive et un gavial totalement piscivore de 7 mètres à la mâchoire étroite. Moi, je parie sur l'alligator direct.

Tout ça pour dire qu'il ne fallait pas me parler de ce film pendant longtemps. Je sais c'est totalement ridicule, et on pourrait me dire "OUAIS MAIS DANS LE PREMIER Y A AUSSI DES INCOHÉRENCES". Je sais. Mais peu, et pas vraiment graves une seconde. Rappelons (pour ceux qui auraient lu ma critique sur le premier Jurassic Park) que ma première réflexion en sortant de la salle du haut de mes 10 ans fut "vu leur taille, ce ne sont pas des velociraptors qu'il y a dans ce film mais des deinonychus". Les incohérences, je les avait déjà passées au crible. J'étais un gosse passionné et donc totalement insupportable. En 2001; c'est du haut de mes 18 ans que je voyais Jurassic Park 3, mais je n'avais pas changé d'un iota là dessus. L'âge devant me rendre encore plus insupportable. En 2013, je n'ai toujours pas changé, je m'en aperçois maintenant, et le fait de pouvoir écrire son avis sur SensCritique doit me rendre ENCORE PLUS insupportable.

Je vais conclure. Le temps a passé et j'ai revu JP3. Et j'ai aimé. Enfin en oubliant la scène ou Rex (love you Rex) se fait dégommer. Mais je suis devenu beaucoup plus souple quant au reste du film et plus ouvert aux idées farfelues de Johnston (surement grâce à Syfy et ses téléfilms de merde mal faits, love you Syfy)

Jurassic Park 3 est ce que j'appelle un nanar de luxe. Visuellement pas mauvais du tout (car utilisant encore des animatroniques et ça c'est génial, Stan Winston était encore là), et recelant d'idées aussi merdiques que géniales (Alan Grant "discutant" avec un velociraptor chef de meute à l'aide d'un appeau à raptor, c'est totalement nul mais complètement excellent aussi, il suffit de passer d'un plan d'appréciation à un autre) et au final, je m'éclate particulièrement devant ce truc qui reste un des rares films de dinosaures à l'esthétique appréciable. Et même le spinosaure je l'aime beaucoup. C'est un dinosaure et en soi, j'ai rien contre lui. C'est classe de le voir défoncer des clôtures et renverser des bateaux. Mais il fallait juste dans ce cas ne pas ajouter de T-Rex au film. Ou du moins éviter la confrontation.

On ne vole pas la place de Rex.

Après, j'ai bien conscience que tout ça n'a pas le moindre sens. C'est un film, et c'est de la paléontologie approximative sur des espèces ayant vécu à 45 millions d'années d'écart. Et c'est justement en contradiction avec ce que j'aime le plus dans ce domaine si fascinant : un terrain de jeu inespéré pour l'imagination.
On peut tout concevoir, rien n'est réellement "prouvable", excepté le jour où on inventera une DeLorean volante bouffeuse d'ordures ménagères pour nous emmener là bas vérifier tout ça.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3595 fois
142 apprécient · 2 n'apprécient pas

zombiraptor a ajouté ce film à 43 listes Jurassic Park III

Autres actions de zombiraptor Jurassic Park III