Script : ANIMAL EN ANIMATRONIQUE : "Allan ! Allan !"

Avis sur Jurassic Park III

Avatar 0eil
Critique publiée par le

Dans mon souvenir de ce film, il n'était, attention, "pas si mauvais". Cela qualifie les films qui ne sont pas bons, mais que je n'arrive pas à qualifier de mauvais tant ils jouent de la corde sensible pour me faire ployer. Je l'ai revu hier. Je ne sais pas de quelle corde il jouait, ce film, mais ce devrait être celle du pendu, plutôt, parce que clairement, il n'est pas bon. Mais alors pas du tout.

Le premier Jurassic Park avait certes de petites soucis d'ordre topographique, celui-ci a pour souci de vouloir copier un maximum son grand frère, sans parvenir à l'égaler en tension. Bim, nos héros débarquent sur Jurassic Park, et le réalisateur (mais n'insultons pas que lui, les mecs au scénar, aussi !) nous propulse dans une pâle copie de la scène de la voiture vs T-Rex du premier... sans la peur viscérale qui nouait les entrailles durant cette dernière. De fait, on regarde Téa Leoni (qui n'est pas réellement mon actrice préférée) hurler. Son mari aussi. Et on passe à la suite, sans trop de liant. Autant dans le premier, les personnages avaient une vague idée de la direction à suivre, autant là, on a l'impression qu'ils suivent des rails qui les mènent jusqu'à la prochaine aventure. Super. Tout manque de finition et on sent partout les travers d'une mauvaise écriture planer. Leur nouveau t-rex défonce un grillage prévu pour résister aux assauts des dinosaures, mais ne peut pas défoncer les portes d'un bâtiment, le téléphone satellite fonctionne malgré qu'il soit digéré (puis carrément chié). Et la fin... alors là, sans vouloir la raconter, elle m'a juste fait de la peine tant elle tombe de manière abrupte, soudaine et ressemble plus à une manière un peu brutale de mettre fin à la douleur du spectateur. Quand même...

Et pourtant, il y a des moments où le film se réveille, commence à prendre un peu d'ampleur et d'intérêt. Le passage de la volière est plutôt bon, dans un film qui se contente d'être médiocre. Et puis, il jouit de la présence de Sam Neil qui prouve que, quand il est mal dirigé, peut aussi être un acteur plutôt pas très bon. Mais enfin, il reste Grant et Grant m'est sympathique ! Dommage que sa présence soit entachée par le couple de parents et leur invraisemblable romance : "Je viens de voir mon nouveau mari réduit à l'état de squelette dévoré par l'humidité et les insectes ? Tant pis, mon ex-mari est là, je vais le draguer à mort à peine une heure ou deux après et le laisser insulter mon mari décédé". Ah ben c'est sûr, bel exemple de l'idéal familial...

Au final, les éclats de génie du film sont si pauvres qu'on finit par ne plus les voir, noyés dans le manque total de professionnalisme de ce Jurassic Park écrit par une bande de stagiaires.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2556 fois
37 apprécient · 2 n'apprécient pas

0eil a ajouté ce film à 3 listes Jurassic Park III

Autres actions de 0eil Jurassic Park III