Advertisement

Pour quelques raptors de plus

Avis sur Jurassic World

Avatar PFloyd
Critique publiée par le

Nanar (n. m.) : désigne un film particulièrement mauvais qu'on se pique de regarder ou d'aller voir pour le railler et/ou en tirer au second degré un plaisir plus ou moins coupable.

Dino Danger

Faire une suite à Jurassic Park ne me parait pas être con. Certes, le film de 1993 a laissé une empreinte de T-Rex sur les cœurs de beaucoup de personnes et de zombiraptor en particulier, mais à l'heure des remakes et autres reboot de franchises sans imagination, Jurassic World pouvait laisser augurer du fun - on parle de gros dinos après tout - et de l'action facile. Il n'y a juste qu'à prendre une caméra et filmer tout ça comme un film catastrophe classique pour que ça fasse un bon divertissement du dimanche soir - pour le chef d'oeuvre, il aurait fallu aller à Lourdes.

Mais Hollywood se prend au sérieux ces dernières années. Grave au sérieux. Trop au sérieux. Exit le second degré, il faut du cool, des persos cool et des CGI. Plein de CGI. Des CGI jusqu'à plus soif. Un dinosaure ? CGI. Un arbre ? CGI. Une foule ? CGI. Le scénario ? CGI.

CGI CGI, et vos idées ont du génie.

Au début, j'ai eu envie d'y croire. Bon ok, les gosses sont sortis tout droit du livre des clichés, entre le cadet Wikipedia et l'aîné qui cherche sans doute à se dépuceler - si tu continues à regarder les filles comme ça, tu finiras derrière les barreaux d'une prison tu le sais ?. D'accord, la "tante" Claire a autant d'épaisseur narrative qu'une boîte de cookies - en plus de ressembler à un robot lors du premier plan - et Chris Pratt n'est là que pour faire "chut" toutes les deux secondes et dire des mots doux à Delta et Charlie. Mais dans un Jurassic Park - enfin World du coup - on veut aussi des dinos, de la sueur et du sang, et je voulais y croire pour ça.

Pourquoi faire un titre en rapport avec le film de Leone au fait ?...

Sauf que Trevorrow, bien que fan du premier film, n'a pas le même talent qu'oncle Steven. En plus d'avoir des incohérences scénaristiques plus grosses que... ça, Jurassic World se tape une mise en scène hideuse. La caméra ne suit jamais l'action, il n'y pas de rythme, les CGI sont au niveau de Sharknado la plupart du temps - surtout dès que les dinos sont en mouvement - et la photographie est tristement terne. Et puis il n'y a aucun lien entre les scènes : on peut se retrouver devant des séquences gratuites de morts, comme celle de l'assistante là qui prend cher complètement gratuitement, ou des personnages qui disparaissent sans que l'on sache ce qu'ils deviennent - coucou Omar. En plus d'être mal réalisé, le film est donc mal monté, cool.

Mais le plus gros problème de Jurassic World est qu'il se prend grave au sérieux et pense vraiment être... limite l'alter ego du premier en fait. Ca se ressent avec les références au premier opus qui nous sont vomies dessus tout le long du film, avec les thématiques du clonage, de la génétique, l'éthique et blablabla, et aussi avec le personnage de Chris Pratt, qui se présente comme le mélange entre Sam Neill (pour l'expertise du terrain) et Jeff Goldblum (pour les abdos). Mais sans la gravité du premier et l'intelligence du second. Si lors de son premier dialogue avec Claire il laisse bien échapper une blague, il fera la tronche le reste du film. Ca me pose deux problèmes :

  • Primo, il n'y a donc plus ces petits moments de détente entre deux séquences de fuite comme dans JP (avec un Sam Neill qui fait semblant de s'électrocuter alors que le T-Rex le course depuis dix minutes par exemple) ;
  • Deuzio, Chris Pratt n'est pas un bon acteur dramatique. Il n'a pas le talent de Sam Neill ou Goldblum. Tu mets Pratt dans la Mouche, ça marche pas. C'est comme ça, ce ne sont pas ses muscles qui vont changer ça. Il est excellent dans la connerie, dans le rôle de Burt Macklin "you son of a bitch", mais pas en mec sérieux. Alors autant le laisser faire le con, sinon c'est du gâchis.

Voilà.

...Ca n'a aucun sens...

Et puis, comment prendre au sérieux un film qui ne creuse aucune piste narrative, qui multiplie les incohérences, qui a un personnage principal sans charisme et qui surtout se prend grave au sérieux EN PARLANT DE DINOSAURES ?

Merde, on parle de dinosaures là ! Des bêtes qui ont disparu il y a un bail, forcément tu ne peux pas vraiment prendre au sérieux une histoire qui met en scène des dinosaures dans notre monde sans rien autour. Jurassic Park ne prenait pas ce sujet-là au sérieux, mais il se servait des dinosaures pour mettre en scène ce que le manque d'éthique pouvait avoir comme conséquence, la vie trouvant toujours sa voie et le rêve devant cauchemar car impossible à concilier avec le monde d'aujourd'hui. C'était intelligent et fin et c'est ça qui était cool dans Jurassic Park, pas juste les dinosaures. Ce tout faisait que le film marchait.

Or ici, on a juste affaire à un film catastrophe de plus d'une linéarité chiante. L'I-Rex est pété de pouvoirs surnaturels - camouflage, vision thermique, armure pare-balle, fan de Rambo III aussi tant qu'on y est - face à des humains ridiculement faibles et cons - ce qui n'aide franchement pas dans ce genre de situation -, à part Chris Pratt évidemment (évidemment). Claire est... inutile franchement, et puis les personnages secondaires n'existent pas, à l'exception de Vincent D'Onofrio qui se fait clairement plaisir à jouer le gros con de service - le seul à sans doute savoir que le film serait bof et qui surjoue.

La fin de l'espèce

Et puis il y a cette fin. Comment tu veux prendre Jurassic World au sérieux avec cette fin ? Ca n'a pas de sens, ce film n'a pas de sens, les talons sont meilleurs qu'un T-Rex à la course et il ne manque plus que la musique de Bad Boys pour m'achever. Donc pour sauvegarder ma santé mentale, je préfère voir en Jurassic World un nanar. Sinon la beauferie du film et toutes les conneries du film risquent d'avoir ma peau.

Après Pompéi l'année passée, le titre du nanar de 2015 est décerné à Jurassic World. Félicitations film, tu auras au moins réussi quelque chose dans ta vie. En plus d'avoir cartonné au box-office mondial.

Monde de merde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2074 fois
83 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de PFloyd Jurassic World