Critique du film Jurassic World par le Tigre

Avis sur Jurassic World

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Oh oui ! Après 14 ans d'attente depuis Jurassic Park ! Un nouvel espoir de voir les dinosaures au cinéma est né ! Après deux premiers films réussit et un troisième satisfaisant, il est clair que les dinosaures ne pouvaient pas rester dans le monde imaginaire sous forme de papier ou prendre de la poussière. Un réalisateur comme Colin Trevorrow, fan de la trilogie, nous fait revivre cette sensation que seuls les dinosaures peuvent nous le procurer. Et cette fois-ci, le réalisateur a osé choisi l'au-delà de la trilogie, le rêve de John Hammond accompli, le parc fini et ouvert au tourisme. Et après avoir entendu des remarques idiotes pour clasher le film, je vais mettre les points sur les i. Non ! Ce n'est pas un copié collé du premier. Je rappelle que dans le premier, le parc n'était pas encore prêt pour accueillir le tourisme. Dans ce film, le tourisme est présent et c'est un immense parc qui les accueille, donc nouvelle histoire, nouvelle aventure et nouvelles idées à mettre en place pour un renouvellement de spectacle avec les dinosaures. Surtout avec des clins d'œil du premier présent dans ce film, je crois difficilement que le réalisateur a voulu faire un remake puisque c'est la définition même du cinéma pour un copié-collé. Or, on parle d'un reboot. Pour résumer un peu le scénario, c'est un dinosaure, génétiquement modifié et combiné avec des dinosaures existants, qui a réussi à sortir de sa cage et qui va tuer tout ce qu'il est à sa portée. Avec le sacré nombre de tourisme trottant dans le parc, il va y avoir du sport.

Bien sûr ! Quand on parle d'un film comme Jurassic Park ou même Jurassic World, les vrais stars du films restent et resteront toujours les dinosaures. Des créatures fascinantes, qui savent mener le suspense avec élégance, qui savent nous terroriser et nous montrer qu'ils sont très dangereux. Même si ce n'est pas la même technologie employée dans les autres films, puisqu'on parle d'effet visuel et non plus de robots, les dinosaures me semblent bien réaliste et très bien dessinés. Je vais quand même parler du casting humain, nous avons la star montante du moment, Chris Pratt, Star Lord dans Les Gardiens de la Galaxie dans Marvel, qui joue le rôle d'un dresseur de raptors. Intéressant ! Ça promet ce genre de métier. Un bon acteur qui fait l'affaire, comme tout le reste du casting avec Bryce Dallas Howard, Nick Robinson, Vincent D'Onofrio et Irrfan Khan. On retrouve même B. D. Wong qui a tenu le même rôle dans le premier Jurassic Park et également notre acteur français, Omar Sy, qui incarne un petit rôle secondaire mais est assez présent quand même. Bien plus que dans X-Men : Past of futur Days. Et ce dernier sait aussi bien jouer que tout le reste du casting composé majoritairement d'américains.

C'est que je trouve très bien dans ce film par rapport aux autres films, c'est la progression et la transition en continu de deux situations. La première, le plaisir et le bonheur des touristes lors de leur visite du parc et des animaux, tout comme nous d'ailleurs sur nos sièges. Et la deuxième, la liberté de l'Indominus Rex, un dinosaure plus sanguinaire, plus impitoyable et plus sauvage que le tyrannosaure, qui décime tout ce qu'il bouge, sans se poser de questions. Pour un reboot, c'est bien joué, cela nous évite une demi-heure avec la présentation des personnages et prendre connaissance de tout l'immense parc. On n'a pas au moins ce début qui va faire traîner le dénouement. On est tout de suite dans le feu de l'action. Un gros point positif du film, la découverte et l'exploitation des dinosaures avec des nouvelles espèces. On arrête pas le progrès comme on dit ! Chaque dinosaure a une bonne part de présence en fonction de leurs réputations. Et on est littéralement immergé dans une nouvelle expérience scientifique avec la technologie, le matériel, les armes et les véhicules pour laisser peu de place à la tranquillité.

Même s'il y a un peu d'exagération comme l'hélicoptère qui s’écrase comme pas hasard dans la volière et crée un trou dont les volatiles en profitent pour s’échapper, le film fait naître, pendant toute sa durée, un plaisir à en prendre sans résistances. Le cinéma est fait pour nous faire divertir, il y a juste à se poser la tête. C'est le cas pour ce film. Surtout qu'il y a pas mal de bonnes idées bien intégrées dans le film comme l'utilisation des raptors pour traquer l'Indominus Rex avec Chris Pratt en moto. Même si on voit bien que c'est fait sur fond vert puisque les cheveux et la chemise de l'acteur ne flottent pas dans le vent. Ça, je vous l'accorde, le réalisateur aurait pu faire gaffe en ajoutant un ventilateur pour mettre un peu plus de réalisme dans cette scène. Mais à part ça, le film est très bien rythmé, il n'y aucune baisse en tension, il y a des surprises, la magie des dinosaures est plutôt bien saisit. Les décors et les costumes sont bien montés et choisis. Les scènes d'action envoient de la pâté. Les musiques sont bien composés. Les effet spéciaux sont utilisés à bonne dose, peut-être un peu trop surenchère mais pas exagérés non plus. Des plans judicieux comme l'Indominus Rex qui fonce vers un homme avec son arme non létal. Et le plus important, qu'est que les dinosaures ne sont pas fatigués pour nous faire prendre plein les yeux. 8/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 276 fois
10 apprécient · 4 n'apprécient pas

LeTigre a ajouté ce film à 15 listes Jurassic World

Autres actions de LeTigre Jurassic World