C'est quoi Jusqu'à la garde?

Avis sur Jusqu'à la garde

Avatar Aenor_
Critique publiée par le

Des sons: le signal d'une ceinture pas attachée tandis que le véhicule d'Antoine roule; le crissement des pneus alors que l'utilitaire s'éloigne; le bruit des portes qui claquent ou celles d'un ascenseur qui s'ouvre; la sonnerie d'un appel auquel on ne veut pas répondre

Les oreilles sont en alerte

Les silences en deviennent angoissants à leur tour: le calme avant la tempête?

L'inquiétude et l'insécurité s'installent

Des objets: des téléphones portables qui mettent parfois bien du temps à s'allumer; des fusils de chasse; des assiettes qui volent; une serviette de bain qui cache un corps surpris d'être dérangé; un micro pour chanter et couvrir ce qui se dit dans la salle et ce qui se passe dehors; un sac de cours dans lequel on fouille quand Julien dort

Des corps: celui d'Antoine (Denis Ménochet), énorme par rapport à celui tout en minceur de son ex-femme Miriam (Léa Drucker) ou de son fils de 11 ans, Julien. On lit la peur face à une force physique qu'ils redoutent et qui s'exprime parfois violemment. Lorsque Antoine frappe l'appui-tête du siège où se trouve Julien on se dit que le pire a été évité pour quelques centimètres

La violence est là, contenue, prête à exploser parfois

Des gestes: pour repousser, pour consoler, pour exprimer, pour se rapprocher comme dans cette scène toute en tension où Antoine prend Miriam dans ses bras. Moment trompeur de réconciliation ou va-t-il l'étrangler? On observe en spectatrice ou spectateur impuissant(e)

L'angoisse monte elle aussi

Des regards: vides comme celui de Miriam chez la juge ou apeurés comme Julien lorsque son père s'agace. Ce sont aussi des regards énervés qui accompagnent une violence qui ne demande qu'à exploser ou des regards pour épier, savoir ce qui se passe de l'autre côté de la fenêtre ou de la porte

Le hors champ dans toute sa splendeur

Des questions: comment en est-on arrivé là? Antoine est-il tel qu'il est décrit par Miriam et ses enfants qui ne veulent plus le voir? Lorsque Julien ment le fait-il car manipulé ou pour protéger? Que peut faire la justice dans cette situation?

Pourquoi cette scène (remarquablement filmée au demeurant) dans les toilettes avec Joséphine (la fille aînée de Miriam et Antoine) qui n'a pas de suite?

Une fin: qui s'abat sur nous raide et directe comme la guillotine sur la tête du condamné

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 182 fois
2 apprécient

Aenor_ a ajouté ce film à 2 listes Jusqu'à la garde

Autres actions de Aenor_ Jusqu'à la garde