Jusqu'aux Césars !

Avis sur Jusqu'à la garde

Avatar Mike_bu
Critique publiée par le

Comme le disait Eschyle dans son temps :
> La violence produit un épi de malheur qui ne fournit qu'une moisson de larmes.

Cette citation reflète bien la pensée de ce film...

Sortie le 7 février 2018, Xavier Legrand réalise une oeuvre magistrale, Jusqu'à la garde. Avec une histoire qui s'incrit dans l'air du temps. Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d'un père qu'elle accuse de violences, Myriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier, accorde une garde partagée au père qu'elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire ne se produise.

Le film s'ouvre sur un magnifique champ/contre champ : la Juge, La Mère, Le Père. Des plans intéressant où l'on voit la mère à gauche et le père a droite ainsi que la juge au centre qui fait office de " frontière " . Un début qui nous plonge dans l'ambiance, car ont voit la juge lire la lettre écrite par Julien ( leurs fils ) qui prend aux tripes. Ce film a une réel progression narrative, en effet au début on pourrait être amené à croire qu'Antoine ( malgré son physique très massif ) n'est pas forcément violent, ou inversement pour Myriam qui peut cacher un autre caractère plus violent. A vous de voir ! Ce Thriller nous tient sous tension pendant 1h33 où à chaque fois que l'on progresse dans l'histoire une couche de violence se superpose, jusqu'à saturation vers la scène final. La tension n'est plus supportable, Antoine va perdre ses moyens et suspendre la voie des spectateurs...

Les acteurs, quant à eux, son également formidablement choisie. Léa Drucker dans le rôle de Myriam la mère, et Denis Ménochet dans le rôle d'Antoine, le père. La scène apocalyptique final nous montre ses extraordinaire talents d'acteur ainsi que les émotions qu'il arrive à susciter. De plus ce film à permis de réveler de nouveaux jeunes talents, c'est le cas de Thomas Gioria ( alias Julien ), qui pour une première fois nous laisse sans voix, malgré les situations extrêmes aux quelles il doit faire face.

Xavier Legrand s'est lancé un pari : réaliser un film sans musique. Pari réussi ( sauf au moment de l’anniversaire ), et malgré cela, il arrive à créer du suspens, de la tension.Tout simplement en utilisant des bruits du quotidiens qui prennent alors un tout autre sens . On peut retrouver une alarme, une horloge ou encore le clignotant d'une voiture.

Le 22 février 2019, lors de la 44e cérémonie des Césars,Jusqu'à la garde triomphe en remportant 4 prix. Meilleur Film, Meilleur montage, Meilleur actrice, Meilleur scénario original. Sans surprise, puisque ce film vient de tourner une page vers un nouveaux chapitre du cinéma. Il recoit également le 1er César des lycéens , preuve que ce film plait à toutes générations confondus et permet d'apporter un petit grain de nouveauté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 144 fois
2 apprécient

Mike_bu a ajouté ce film à 1 liste Jusqu'à la garde

Autres actions de Mike_bu Jusqu'à la garde