Ne jamais être méchant avec une petite vieille sans dent !

Avis sur Jusqu'en enfer

Avatar 21st Century  Christ
Critique publiée par le

Après la saga Spider-Man, Sam Raimi revient à ses premiers amours en réalisant un film d'horreur : "Jusqu'en Enfer".
Ce dernier n'est pas totalement dans cette veine, car effectivement, l'humour et le ridicule sont de la partie. Le film se veut sérieux dans les 10 premières minutes, c'est même plutôt attrayant ("vous m'avez humiliée"). Mais voilà qu'arrive la première grosse scène et là, c'est la fête !

Le combat entre la vieille et Christine -la femme victime- est nanardesque au possible avec des dentiers qui se barrent, des agrafes sur les yeux et j'en passe des plus belles. Voilà la future ligne de conduite du film ; un côté sérieux + un côté nanar/humour.
"Jusqu'en Enfer" ne brille pas pour son scénario, c'est sûr. Maintes et maintes fois revus, Sam Raimi décide de tout miser sur les effets de surprise. C'est dans ces moments-précis qu'on sursaute le plus, le problème reste tout de même qu'il joue à chaque fois sur cette corde, ce qui devient très vite gonflant.
Le film se paye même le luxe d'un petit clin d'œil à la saga mythique "Evil Dead" avec la scène de la tombe (on touche le bout du bout en terme de ridicule humoristique ici). On pourrai même dire que "Jusqu'en Enfer" est fortement influencé par ces films (une crise de nostalgie, Sam ?).

La réalisation ressemble fortement à "Evil Dead" d'ailleurs, surtout dans les plans. Film sur les démons = passage obligé pour la scène d'invocation. Encore une fois, le côté nanar l'emporte sur l'horreur pur, le démon fait plus rire qu'autre chose (pitié, la chèvre était obligatoire ?). Quand on y regarde de plus près, le seul élément qui fout les jetons, reste la vieille dame. Et vu qu'elle n’apparaît pas tout le temps... reste plus qu'à en déduire quelque chose. Et ne parlons même pas de la fin, où on se marre une dernière fois.

Pari réussi pour Sam Raimi, pour son retour dans le cinéma d'horreur à tendance nanardesque. Un agréable divertissement, qui fait plus rire que peur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1065 fois
7 apprécient

Autres actions de 21st Century Christ Jusqu'en enfer