Affiche Kaboom

Critiques de Kaboom

Film de (2010)

KABOOM !

Ça résonne, ca explose comme le bruit amplifié d'une bulle de chewing-gum rose qui éclate. Un collage improbable, une mise à jour de sa trilogie teen-trash, Araki est en pleine auto-filiation (auto-fellation ?), c'est un film-somme de ses précédents films, une bombe hallucinée, un WTF organisé et implosé, une suite d'actes sexuels presques terroristes, une chute à l'envers, c'est formidable. Lire la critique de Kaboom

21 2
Avatar Christo Bee
9
Christo Bee ·

Bimbim

Le genre de film que je n'aurais jamais regardé si on me l'avait pas amicalement recommandé. L'affiche, le synopsis, j'ai eu immédiatement envie de vomir. Mais je ne connais pas Gregg Araki, un real de gonzesse me dit-on ? Bon, essayons. (ahah) Alors Kaboom est un teen movie qui parodie les teen movies grassement avec des personnages stéréotypés, le tout servi par un montage, quelques effets... Lire la critique de Kaboom

6 1
Avatar Raoh
5
Raoh ·

Tout ça pour dire que

Alors, Kaboom... déjà il porte bien son nom, rien à dire. En dehors de ça, c'était un peu... et puis il y avait cette étrange note de... non, en fait c'était surtout... enfin, quelque chose dans ce goût là. Une graine de folie, plus dans la façon de montrer que dans ce qu'on montre... ou pas, en fait. Kaboom est surprenant, assurément. Oui oui, la critique est maigre, mais le plaisir était... Lire la critique de Kaboom

5
Avatar Sylfaen
8
Sylfaen ·

Critique de Kaboom par Alexandre

Pas de prise de tête, de prétentieux auteurisantes, de sous-textes à la con : juste du fun, du cul, du rock (BO de tarés), et du délire façon B-movie. L'exacte inverse du déjà ringard Amours Imaginaires de Xavier Dolan, le pire étant que Dolan a 21 ans, et Araki 30 ans de plus. (AND GUESS WHO SEEMS WAAAAY YOUNGER ?) Dans le genre référence à la con, on dirait un peu une prequel (réussie) du... Lire la critique de Kaboom

11 1
Avatar Alexandre
7
Alexandre ·

Critique de Kaboom par Socinien

Ce film m'a donné envie de partir au milieu de la séance, alors que d'habitude, en tant que cinéphile, je reste jusqu'au bout rien que pour voir si je ne peux pas retirer quelque chose d'intéressant. Ici rien. Ce film n'est qu'un horrible mélange d'un film de David Lynch passé au numérique sans le côté poétique et angoissant, d'un film de Dario Argento sans le fantastique, les éclairages... Lire la critique de Kaboom

29 38
Avatar Socinien
1
Socinien ·

Critique de Kaboom par Gandouche

Masturbation visuelle et intellectuelle, esthétique de revival 8O's alors que personne n'en a envie (non mais franchement, les effets spéciaux façon je viens d'apprendre à utiliser movie maker), ce film ressemble à un projet d'école de cinéma façon "hé les mecs, si on mettait une sorcière trop bonasse?" "ah ouaisssss" et si on mettait Jésus?" ah ouaisssss mec ! à fond !". Bref, un trip sous LSD... Lire l'avis à propos de Kaboom

11 26
Avatar Gandouche
3
Gandouche ·

Boom ka.

Ce mélange des genres fonctionne parfaitement grâce à l'habilité de son réalisateur qui ne lâche pas son spectateur et surtout ne plonge ni dans les clichés,ni dans la facilité d'écriture de ses personnages,ce qui fait croire à chaque instant à tout les genres empreintés ici.Coté esthétique ce n'est pas la même chose l'image est daté des films indépendant ricain des années 90,c'est nettement... Lire l'avis à propos de Kaboom

2
Avatar Heurt
8
Heurt ·

Le Ca, le Moi et le Surmoi

Si j’aime autant Kaboom, c’est parce que j’ai l’impression qu’il me parle directement, n’ont pas que j’ai eu plein d’expérience bi tout en étant poursuivi par des hommes aux masques d’animaux, mais parce qu’il mélange avec une certaine finesse énormément d’influence avec lesquelles j’ai grandi, Kaboom, c‘est un peu mon Ca, mon Moi, et mon Surmoi. Le Ca : C’est toute les références à la pop... Lire la critique de Kaboom

4
Avatar R-bert
10
R-bert ·

Critique de Kaboom par Yupichaks

Kaboom est totalement barré, décomplexé et amusant. Bien que le rythme soit là, c'est difficile de rentrer dedans à cause de scènes fantastiques aux effets cheap - bien qu'assumées - et perturbantes. Une fois que le délire de la secte fut amorcé j'avoue avoir décroché. Roxane Mesquida en tant que sorcière c'était déjà trop. La fin a le mérite d'exploiter tout les délires du film en même temps;... Lire la critique de Kaboom

4
Avatar Yupichaks
5
Yupichaks ·

Le teen movie catastrophique

Kaboom déconcerte, Kaboom suprend, Kaboom est barré, Kaboom est juste. Grâce à une absurdité totalement assumée, Gregg Araki arrive à aborder des thèmes qui paraissent lui être chers et fait renaître un genre mort né : le teen movie. Sur fond de fin du monde, de jeunes gens découvrent les joies de leur condition, le sexe, l'amour, le complot, la fatalité, les drogues, l'université bref, tout ce... Lire la critique de Kaboom

4 8
Avatar Carlit0
7
Carlit0 ·