Kaena, kaément loupé.

Avis sur Kaena, la prophétie

Avatar Jambalaya
Critique publiée par le

Kaena semblait destiné à marquer l'histoire de l'animation française en lui faisant franchir un palier supplémentaire, celui de l'animation de synthèse pour adolescents et adultes, Kaena a échoué. Ce film est échec pour deux raisons.
La première raison est purement technique et démontre que le film était probablement techniquement dépassé dès sa sortie. Etait-ce un problème de moyens ou un manque criant de savoir-faire ? Toujours est-il que ce film n'est visuellement pas abouti. Il n'est pas laid à proprement parler, l'univers imaginé par Pinon et Delaporte est plutôt attrayant, mais le manque de détails et autres éléments de décor rend l'image très pauvre. Le pire est sans doute l'absence de fluidité de l'animation qui aujourd'hui ne serait même pas digne d'un mauvais jeu vidéo, les mouvements des membres sont d'une raideur épouvantable, la rapidité des pas des personnages n'est pas toujours raccord avec celle du défilement du décor, ce qui est un comble. Le plus dommage est sans doute l'animation des visages qui se contente de faire bouger les yeux, les sourcils et la bouche, exit les joues, fossettes, mentons, pommettes et autres nez froncés. Les statues de cire de chez madame Tussaud sont certainement plus expressives. Ce film, qui n'est pourtant pas très vieux, va surement vieillir très vite, ce qui a déjà commencé.
La seconde raison tient à l'histoire qui ne cesse de se perdre, probablement parce-qu'elle ne sait pas où aller. Les auteurs semblent tenter tout au long du film de nous suggérer des éléments passés ou à venir de l'histoire, ce qui est tout à leur honneur. Pourtant ça ne marche pas, car ils ne fournissent pas suffisamment de pistes pour nous permettre de comprendre où ils veulent en venir. Le résultat c'est que le spectateur ce creuse sans cesse la cervelle et décroche plusieurs fois car quand on ne peut pas comprendre un film, il est difficile de s'y intéresser. L'absence de véritables personnages secondaires ayant un rôle décisif dans l'histoire fait que tout ça manque de relief, on ne s'attache pas à Kaena qui semble éprouver peu ou pas de sentiments et exprime si peu d'émotions.
Les auteurs sont parfois passés à côté de leur sujet, qui sont ces créatures hideuses qui se défendent contre un monstre qui dévore leur monde ? Pourquoi ne pas avoir exploiter beaucoup plus cette idée d'un globe bleu contenant le savoir de toute une race en en faisant un objet quasi mystique ? On met très longtemps à comprendre quelle est l'origine de ce monde, comment est né cette race humanoïde ? Je pense même ne pas avoir encore totalement compris.
Ce film prouve une fois de plus que l'animation de synthèse, basée sur une amélioration perpétuelle des performances, crée l'obsolescence des films qu'elle génère. On ne retrouve pas la même chose en animation traditionnelle, qui peut dire que le Blanche-Neige de Disney a visuellement vieilli ?
Kaena est un film loupé qui ne fait les choses qu'à moitié, moitié d'histoire, moitié d'animation, il n'a donc qu'une moitié de 10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 702 fois
9 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Jambalaya Kaena, la prophétie