Affiche Keoma

Critiques de Keoma

Film de (1976)

  • 1
  • 2

Et le vent apporta la violence...

(1976. FR : Keoma / ITA : Keoma, Il Vendicatore / ENG : Django Rides Again Vu en VF... image de piètre qualité... Merci, quand même, à La Cinémathèque Du Bis !) Fin de la Guerre de Sécession, le métis peau-rouge Keoma (Franco Nero https://www.senscritique.... Lire l'avis à propos de Keoma

12 27
Avatar SB17
7
SB17 ·

Keoma, figure génialement onirique du western Italien.

Au sein des centaines de westerns spaghetti produits par l’Italie à partir des années 60, on trouve parfois (voir régulièrement, finalement) de vraies perles. Et Keoma en fait véritablement parti. Version alternative hippie de Django, Keoma a des fondations communes avec le film de Corbucci. Mais pourtant, il s’en extirpe et évolue vers quelque chose d’assez géant, un moment pur et dur de cinéma.... Lire la critique de Keoma

24
Avatar Lt Schaffer
9
Lt Schaffer ·

Faites un remake de ce film

Keoma est une série B italienne avec le potentiel d'un chef-d'œuvre. Toutes les bonnes idées sont réunies pour faire bien plus qu'un énième western spaghetti où un héros silencieux vient régler des problèmes dans une ville. Pour commencer, Castellari s'est efforcé de donner une dimension fantastique et mythologique à son film, dont l'élément le plus marquant reste la vieille femme... Lire la critique de Keoma

3 4
Avatar Beorambar
7
Beorambar ·

Critique de Keoma par Caine78

C'est vrai que ce n'est pas du Sergio Leone ce « Keoma », que Franco Nero n'est pas Clint Eastwood et que la musique (Keoooooooooooommmmaaaaaa) pas loin de l'insupportable n'est pas du Ennio Morricone. Reste que cette série B en a dans le pantalon : cru, violente et disposant d'un bon rythme, il est finalement facile d'adhérer à ce spectacle certes un peu basique, mais pas sans enjeux ni... Lire l'avis à propos de Keoma

3
Avatar Caine78
7
Caine78 ·

Critique de Keoma par TheMrOrange

Maitre d’oeuvre du dernier grand western spaghetti, Castellari réussit l’exploit de s’approprier un genre écumé en long en large et en travers. L’usage récurent du ralentis, suggérant une rapidité de tir fantastique et les apparitions surréalistes d’une vieille dame (l’âme de sa môman indienne?) créent une douce ambiance surnaturelle arrosée de chants mélancoliques. Le classique topo du... Lire l'avis à propos de Keoma

5
Avatar TheMrOrange
8
TheMrOrange ·

Critique de Keoma par Mickaël Barbato

Fils d'Indiens, Keoma est recueilli par un père Blanc tendre et juste, qui a déjà trois fils du même âge. Bien des années plus tard, jaloux et avides de pouvoir, ces trois là travaillent pour un riche propriétaire qui terrorise une région entière touchée par la peste. C'est dans ce climat malsain que Keoma revient de guerre. Et c'est la mort elle-même qui l'accompagne. Keoma sort de l'ordinaire.... Lire la critique de Keoma

4 2
Avatar Mickaël Barbato
6
Mickaël Barbato ·

Les yeux du bâtard

Quelles paires d'yeux. On dirait que le casting était axé principalement là-dessus, car la plupart des personnages ont un de ces regards perçants ! Ce western jouit d'une très belle mise en scène : des cadrages super bien composés, quelques belles lumières, une ambiance post-apocalyptique renforcée par des décors angoissant (sorte de ville fantôme habitée) ; les acteurs ont beaucoup... Lire l'avis à propos de Keoma

2
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

Critique de Keoma par JJC

Franco Nero (encore lui !) est cette fois dirigé par un certain Enzo G. Castellari, grand pourvoyeur de pelloches burnées, hargneuses et castagneuses à souhait. En témoignent, par exemple, les fusillades nourries et anarchiques de Racket (1976), les combats entre malabars « madmaxiens » des Guerriers du Bronx (1990) ou encore le véritable défilé de bidasses qu’est Inglorious Bastards (1978),... Lire l'avis à propos de Keoma

2
Avatar JJC
10
JJC ·

Critique de Keoma par batman1985

Attention, gros gros film. Je connaissais Keoma de réputation, c'est-à-dire qu'il s'agissait du dernier grand western italien qui devenait un genre en train de mourir au cinéma. On pensait que Keoma pouvait le sortir de cette misère mais ce ne sera malheureusement pas le cas. Il s'agissait vraiment du dernier chant du cygne du genre. Il a fallu qu'un magasin belge fasse faillite pour que je me... Lire l'avis à propos de Keoma

3
Avatar batman1985
10
batman1985 ·

Le frère de Django ?

Quiconque apprécie les sublimissimes westerns des deux grands Sergio (Leone et Corbucci) prendra plaisir à ce jubilatoire "Keoma", probablement la meilleure réalisation de Castellari (un grand faiseur de bis italien souvent mésestimé). Bourré de dérision, brillamment filmé, décomplexé et plutôt atypique, ce film ne démérite vraiment pas aux côtés des plus illustres représentants du genre (ne... Lire la critique de Keoma

1
Avatar cineMANbis
8
cineMANbis ·
  • 1
  • 2