Cetelem, mais en mieux.

Avis sur Kick-Ass

Avatar FPBdL
Critique publiée par le

L'histoire est celle de Dave, petit ado looser plein de courage et de rêves, qui a en tête de devenir un super héros pour attirer l'attention sur lui, et qui le reste du temps fantasme sur sa prof de lettres.
Lorsqu'il ne se tape pas la branlette sur ses comics, Dave imagine Kick Ass, un vengeur costumé qui arpenterait les rues pour les nettoyer du crime et par le biais duquel il pourrait enfin exister ; Kick Ass, une sorte de superman en 15 ans de moins, sans les pouvoirs extraordinaires mais avec la volonté d'égaler son charisme.

Dans les 10 premières minutes, l'équipe technique se débarrasse des placements de produits qui ont financé la production du film. Skipe, Pepsi, marque de céréales et autres, le récit balance la loufoquerie façon - Wayne's World - ou - (Le) Retour des Tomates Tueuses - et en vient à l'exubérant avec un Nicolas Cage dans le rôle de Damon Macready testant un gilet pare-balles sur sa gamine, et aussi un type passé au four micro-ondes...
Le départ est plutôt bon, agréable, avec une ambiance savoureuse et assez originale.

Puis vient Kick Ass 2.0.
Une sorte de seconde partie qui se succède à cette longue et amusante intro, ayant présenté le personnage principal, pauvre d'esprit et pas très sûr de lui.
Se développe alors l'ambition campée par le titre du film, cette fameuse idée de botter des culs de tous côtés. Mais le scénario vient à se prendre assez vite les pieds dans le tapis en décentralisant l'histoire de ce type bizarre en costume vert que l'on espérait seulement voir devenir super badass, le relèguant même au second plan pour montrer d'autres personnages plus inspirés et plus habiles pour latter des tronches de méchants.
Il y a là un manque de tact évident de la caméra, un trou dans la narration comme un piège tendu, un boomerang qui revient en pleine face, vécu comme une tromperie qui creuse une distance inconfortable et brutale où non-sens et visions absurdes se croisent.

Bien qu'il reste un film original, sur le thème du - Tout est possible il suffit d'y croire - avec des prises de risque remarquables, - Kick ass - aurait pu casser la baraque et en mettre plein la vue. Il aurait créé la surprise s'il y avait eu plus de mesure et d'application dans le façonnage de ce héro, fameux bien malgré lui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 706 fois
19 apprécient

FPBdL a ajouté ce film à 2 listes Kick-Ass

Autres actions de FPBdL Kick-Ass