Burn Motherfucker, burn

Avis sur Kick-Ass 2

Avatar Orian Gissler
Critique publiée par le

Comme j’ai vu un certain nombre de films pendant les vacances, et que je n’en ai critiqué aucun durant ce laps de temps, j’ai longuement hésité sur l’attitude à adopter. Descendre en flèche le pire film vu pendant ce mois d’août, Percy Jackson et la mer des monstres, par exemple, ou au contraire appeler à l’originalité en vous parlant d’un film qu’aucun de vous n’aurait eu l’idée d’aller voir, comme Une place sur la terre, le drame comique (oui, tu ne peux pas appeler comédie dramatique un film où tu ris deux fois mais tu pleures tout le temps) avec Benoit Poelvoorde.

J’aurais pu vous dire à quel point j’étais persuadé qu’il fallait voir Lone Ranger, bien que c’était un film sans âme, blockbuster à la sauce américaine sucé et resucé comme un chicken wing nord-dakotie, mais parce que ça restait un film sympathique, dans la tradition du western spaghetti, si on emploie cette expression à mauvais escient, parce qu’en fait c’est l’antinomie du western spaghetti. Bref, regardez Lone Ranger en DVD un soir, ce n’est pas décevant sans être extraordinaire, mais ça vous l’aviez compris sans que j’ai à vous le dire.

Vous auriez pu vous rendre compte que j’avais oublié plein de films vu cet été parce qu’il y en a eu beaucoup et que j’ai une mémoire de poisson-chat. Alors j’ai tranché en faveur du dernier film que j’ai pu voir, parce que, d’une c’est le meilleur que j’ai vu cet été sans trop de doutes possibles, et de deux c’est une suite, et les suites sont toujours un exercice périlleux, dont Kick-Ass 2, et oui je lève le voile de mystères qui n’entourait pas ce choix, a su parfaitement se tirer.

Kick-ass reprend donc du service après la mort de Big Daddy. Il est accompagné d’acolytes encore plus débiles que lui comme le Colonel ou le Docteur Gravity – Hourra !!! Et son adversaire mythique, Red Mist, revient également, également accompagné plus virilement que lors du premier opus par des méchants dont il a choisi les noms. Double hourra !!!! Le casting a du caractère, beaucoup d’acteurs qu’on est peu habitués à voir sur les écrans comme autant de clins d’œil voulus ou non plutôt sympathiques. Ah oui, et un Jim Carrey top niveau. Je devrais faire une session sur les films de Jim Carrey un jour pour se rendre à quel point c’est un acteur extraordinaire quand il se costume. Et là, oui, il se costume.

J’ai donc beaucoup tergiversé, j’en viens au fait. Kick-ass 2 n’est pas un chef d’œuvre, probablement sans conteste en-dessous du premier opus de la série, mais c’est un film très frais, une comédie bien réussie assez loin des clichés américains du genre. Le scénario est – forcément – excellent, les acteurs un peu légers à mon goût mais plaisant, les scènes d’action correctes, et surtout on ne tombe pas dans le vu et revu, chaque scène amène quelque chose au film. Bref, un bon film de rentrée, on passe un bon moment, on mange du pop-corn avec Madame, parfait. Si vous avez aimé le premier, sautez sur celui-ci, sinon regardez le premier ce soir, et sautez sur la suite demain.

La moralité : Pendant l’été, on voit souvent beaucoup de films sortir pour plaire aux vacanciers. Dans l’ensemble, je ressors souvent déçu de cette période, et cette année 2013 n’a pas fait exception à la règle, loin de là. J’essaierai de critiquer les autres films dans les jours/semaines à venir. Mais bon, ne vous attendez pas à grand-chose d’extraordinaire.

La mention du critique : A la franchise Kick-Ass. En fait je ne la connaissais pas avant les films bien que je ne sois pas totalement néophyte dans le domaine des comics. Clairement, le premier m’avait donné envie de m’y intéresser, maintenant j’ai envie de me plonger dans cette lecture à corps perdu parce que j’ai vu que le monde de Kick-Ass n’était pas que celui de quelques rares personnages mais un mode carrément déjanté peuplé de gens surréalistes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 417 fois
1 apprécie

Orian Gissler a ajouté ce film à 1 liste Kick-Ass 2

Autres actions de Orian Gissler Kick-Ass 2