Les dents du rire.

Avis sur Killer Shark

Avatar Otakiron
Critique publiée par le

- J'ai rien contre les bustes en plastiques avec de la confiture de fraise dessus afin de montrer à quel point l'aileron en carton est féroce.
- J'ai rien contre les effets spéciaux dignes de films des années 70 (ce film est sorti fin 2011).
- J'ai rien contre les acteurs qui ont, eux aussi, besoin de manger en tournant des films sans la moindre conviction. ("Scott ! Oh non, il est mort." ou encore "Tyler, non." devant les personnes en question en train de se faire bouffer quand même)
- J'ai rien contre le méchant Shérif borné sur lequel nos héros ne pourront évidemment pas compter.
- J'ai rien contre les bras également en plastiques qui flottent sur l'eau.
- J'ai rien contre le stéréotype de la grosse brute bourrée aux stéroïdes qui naturellement aura le rôle de soulever des trucs très lourds pendant le film.
- J'ai rien contre le petit couple gentillet mais un peu cucul qui va s'aventurer en plein milieu du lac où évidemment le grand méchant requin traine un peu avant d'aller croquer son beefsteak.
- J'ai rien contre le gentil gros chinois représentant le seul facteur geek du film, et qui s'y connait vachement en poiscaille au passage.
- J'ai rien contre l'IA (à ce niveau d'idiotie, je préfère parler d'IA) des acteurs qui savent pertinemment que le requin est dans ces eaux-là mais qui y vont quand même ("T'inquiète pas, on risque rien") et bien sûr, comme par hasard, le bateau tombe en panne, etc. Heureusement que Maman va sauver tout le monde (comme dans Piranha 3D tiens) malgré le décès inopiné et brutal d'un gars de l'équipe.
- J'ai rien contre les requins d'ailleurs, même en carton
- J'ai rien contre les "bonasses" du pauvre (comparé à Piranha 3D par exemple)
- J'ai rien contre les Captains Obvious qui s'exclament haut et fort "Un requin !" à la vue...d'un requin. Ou encore "On devrait pas aller dans l'eau, il y a un requin." Effectivement, c'est risqué.

...Mais tout ça, en même temps, dans le même film, faut pas déconner.

Enfin bon, au final [SPOI...ah et puis tout le monde s'en fout] il finit broyé par l'hélice d'un hoverboard après s'être fait agripper par un câble relié à un Shotgun lui même balancé dans ladite hélice qui l'attire dedans jusqu'à se faire charcuter (rires).
Puis voilà, tout le monde est content et se serre dans les bras. (Y'a eu 4 ou 5 morts proches je rappelle, mais on s'en tape apparemment)

Une merveille.

C'est terrible pour un film cherchant à déclencher l'horreur (ou du moins le stress, allez) de provoquer finalement une bonne poilade. Parce qu'on va se dire que c'était le but initial à ce stade là. Et encore, on s'amuserait plus à regarder un pigeon vomir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 497 fois
2 apprécient

Otakiron a ajouté ce film à 3 listes Killer Shark

Autres actions de Otakiron Killer Shark