«Dégagez les vaches !»

Avis sur Kin : Le Commencement

Avatar William_L
Critique publiée par le

Kin : Le Commencement est un film des frères Baker, Josh et Jonathan e leurs prénoms qui signent d’ailleurs ici leur première oeuvre.
Ils réunissent un casting composé de Myles Truitt qui interprète son premier rôle au cinéma, Jack Reynor (Detroit ou encore Sing Street), Zoë Kravitz fille de Lenny (Divergente) ou encore James Franco (The Disaster Artist ou Spider-Man)

Eli, jeune adolescent de Detroit, erre dans une usine désaffectée où il découvre par hasard une arme surpuissante, d’origine inconnue, qu’il ramène chez lui. Mais passé l’amusement, Eli réalise qu’on ne soustrait pas impunément une arme aussi redoutable : il se retrouve recherché par des criminels, par le FBI, et par ceux qui semblent être les propriétaires légitimes de l’arme futuriste. Accompagné de son grand frère et d’une jeune danseuse, Eli n’a d’autres choix que de fuir, emportant avec lui un seul bagage : cette mystérieuse arme…

C’est donc clairement l’ouverture d’une saga qui se lance avec ce premier volet ! On débarque donc dans un cadre un peu banal et sans surprise qui fait un peu parfois cliché avec le jeune garçon qui a des difficultés à l’école, qui a des problème avec sa famille et qui n’est pas toujours compris et à qui il arrive finalement un évènement qui va chambouler sa vie. Ce n’est pas une fatalité mais c’est juste une petite déception. Ce qui sauve cette déception c’est donc le choix de cette découverte qu’est l’arme que je nommerai Pisto-Laser.
Ce Pisto-Laser est très classe à mon goût entre le forme, les différents niveaux d’évolution de cette arme et aussi ses sons. Sachant que c’est un point important je voulais vraiment analyser cet artéfact.

Sinon le film dans son ensemble reste très stable dans son ensemble et l’aventure reste dans la mesure du crédible. En revanche j’ai pu relever quelques petites incohérences qui ne sont pas bien méchante car rares mais bon certaines auraient pu être évitées

--> Incohérence qui spoil BEAUCOUP ! Si vous n’avez pas vu le film, fuyez ce carré gris sous peine de détruire votre esprit.

Une fois que le personnage de James Franco s’est pris la balle dans la tête et que le temps est relancé, il n’y a aucune trace de sang… Même pas de fluide céphalique !

Ensuite pour aller un peu plus loin dans la forme, je trouve que l’ambiance des couleurs est plutôt bien faite notamment une scène dans un club de danse où les néons font un très bon effet. Oui encore une fois des néons mais ça marche toujours pour moi. Mais ce qui fonctionne c’est surtout ce sont les musiques d’ambiance, les fameuses OST qui sont très électro et qui me rappellent un peu ce que l’on pourrait trouver dans Stranger Things mais surtout Tron Legacy et quelques autres films de science-fiction.
Elles sont totalement en adéquation avec les scènes et l’ambiance qui doit être posée et on les remarque dans le bon sens du terme, elles ne gâchent pas la scène mais on se rend compte qu’elles sont là.

Kin : Le Commencement est plutôt un bon début pour cette saga qui je l’espère saura se renouveler dans les prochains opus et susciter une envie car je ne suis pas particulièrement déçu mais je ne suis pas impatient d’avoir de suite. C’est un film qui est plutôt bon, il est bien composé mais ce n’est clairement pas une révélation de cette année 2018.

Pour voir la place qui est réservée dans mon classement des films 2018, rendez-vous ici!
https://www.senscritique.com/liste/Classement_des_films_de_2018_Liste_Commentee/1956860

William_L, celui qui, petit, jouait aux Space Cow-Boys et aux Indiens

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 127 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

William_L a ajouté ce film à 1 liste Kin : Le Commencement

Autres actions de William_L Kin : Le Commencement