Kin : le renoncement

Avis sur Kin : Le Commencement

Avatar BlackHornet
Critique publiée par le

Comme c'est mignon et malin de prévoir une saga avant même de sortir un film. Que c'est futé de laisser la fin inachevée et ouverte. Que c'est cocasse de te faire comprendre que tout le film n'est ni plus ni moins que le lubrifiant avant le poing dans ton cul.

Oui, futé....encore faut-il se donner les moyens de faire un film de qualité mais considérant que ce n'est absolument pas un gage de réussite, un film commercial. Alors oui, on a James Franco, c'est vrai que j'aime beaucoup mais non, désolé, bien essayé. En plus, il se tape l'une des pires coupes de cheveux de l'histoire moderne : un croisement hybride entre une coupe mulet un rat crevé sur le crâne. L'histoire est d'une originalité déconcertante : un gamin trouve une pièce de technologie extraterrestre et du haut de ses 14 ans (il en fait 4 de moins facile), sauve sa tarlouze de grand frère plus d'une fois et convainc même une fille de joie de les accompagner.

Soyons honnête, le film n'est pas ennuyeux et l'heure et demi passe plus que tranquillement. C'est assez beau et les acteurs sont assez convainquant. Alors, qu'es-ce qui pêche ? Tout le reste.

Une succession d'incohérence scénaristique couplée aux facilités scénaristiques nombreuses et évidentes font de ce film une purge. Je ne dis pas qu'on est supposé réfléchir quand on regarde ce type de films mais même à ce niveau, ça défit les lois de la connerie.

Bref, une purge. Prions pour que ça s'arrête là.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 721 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

BlackHornet a ajouté ce film à 1 liste Kin : Le Commencement

Autres actions de BlackHornet Kin : Le Commencement