Kin : Le commencement !

Avis sur Kin : le commencement

Avatar David Rumeaux
Critique publiée par le

Il semble aujourd'hui compliqué de lancer une nouvelle saga adolescente. Combien se sont plantés ? (Mortal Instruments, La 5éme vague, Darkest Minds...). Kin pourrait être un candidat...

Elijah est un enfant adopté. Et il a perdu sa mére adoptive mais son pére fait de son mieux pour l'éduquer. Et puis comme son frére vient de sortir de prison, il va peut-être retrouver une vie de famille. Un jour, il tombe sur une arme ultra puissante et étrange. Pendant ce temps, le frére d'Elijah est dans le viseur de Taylor, un type a qui il doit pas mal d'argent...

Aprés des premiéres minutes dans lesquelles l'écriture est un peu douteuse (la relation pére/fils fait l'objet de dialogue simpliste), le film se transforme en espéce de Road Trip avec un poursuivant qui veut se venger. Mais Elijah n'ayant pas conscience de cette menace, cela donne une ambiance finalement assez unique et empêche surtout le film de plonger dans le mélodramatique. Ce quie st franchement plaisant d'autant qu'il n’exagère pas sur l'humour non plus.

Il y a donc un véritable équilibre de ton dans le film. Certain pesteront surtout sur le côté purement introductif du film. En effet, on n'y verrait rien de l'univers qui va être mis en place, hormis la fameuse arme. Mais la qualité de ce film donne sacrément envie de voir la suite. Et comme en plus le casting est tout à fait sympathique (James Franco est un parfait méchant, Dennis Quaid est un peu dans le surjeu, et le jeune Myles Truitt est trés bon) et que le film est super bien fichu, on lui pardonnera quelques incohérences, notamment à vouloir en faire parfois un peu trop sur le côté "nostalgie".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 799 fois
5 apprécient

Autres actions de David Rumeaux Kin : le commencement