Affiche Kinatay

Critiques de Kinatay

Film de (2009)

  • 1
  • 2

L'enfer, c'est les autres.

Kinatay est le second film du réalisateur philippin Brillante Mendoza qu’il m’est donné de voir, après Ma’Rosa qui m’avait beaucoup dérangé, et dont la projection en 2016 m’avait marqué. Il est aisé de faire le rapprochement entre tous les films de sa filmographie, notamment par le style de mise en scène. Ce style si particulier, c’est celui de... Lire la critique de Kinatay

8 1
Avatar D.  Styx
4
D. Styx ·

Voyage au bout de l'enfer.

Mendoza est l’un des grands cinéastes jeunes à suivre. John John et Serbis le prouvait, Kinatay le confirme. Ce dernier est son film le plus intense, le plus suffocant. C’est une expérience cinématographique hallucinante qui diffère quelque peu de ses précédents films et tant mieux. Dans les premières minutes on se croirait à nouveau dans John John. Même effervescence de la ville. Puis, lorsque... Lire la critique de Kinatay

10
Avatar JanosValuska
9
JanosValuska ·

Malaise

La première fois que j'ai vu ce film, je suis sorti de la salle furieux et je pestais contre la mauvaise qualité des cadrage, de l'image, des longueurs. La nuit passée, je me suis tout simplement rendu compte que je n'avais rien compris du film si je ressentais une chose pareille. Ce film vous embarque loin, son cadrage tremblant est fait pour vous faire sentir toute l'horreur de ce film, qui... Lire l'avis à propos de Kinatay

8
Avatar eldjiin
7
eldjiin ·

Damnation éternelle

En son temps, "Kinatay" engendra un débat assez animé entre partisans admiratifs de la "méthode Mendoza" de filmer (le film reçut d'ailleurs la récompense cannoise non négligeable du Prix de la Mise en Scène), soit une sorte de primitivisme pré-cinéma permettant de retrouver un sentiment d'immersion inédit dans les situations décrites, et contempteurs, en général... Lire l'avis à propos de Kinatay

4
Avatar Eric BBYoda
7
Eric BBYoda ·

Kinatay

Kinatay a tout du film qu'on aurait aimé défendre corps et âme. Mais que malheureusement on ne pourra évoquer qu'avec un léger trémolo de regret dans la voix. Un film qu'on aurait aimé défendre parce qu'il a tout de la pellicule tournée avec les tripes et la sueur. Les conditions techniques difficiles transpirent à l'image, le budget n'est visiblement pas passé dans le buffet du midi, et le... Lire la critique de Kinatay

3 4
Avatar Spoof
5
Spoof ·

Sur le chemin de la perdition

Brillante Mendoza parvient avec Kinatay à nous transporter dans les méandres d'une noirceur humaine dont il existe peu d'équivalent. Il offre avec cette œuvre, un film profondément atmosphérique mettant en scène une Manille toute singulière. On reste un long moment décontenancé par cette histoire qu'il nous raconte avec véracité. Le film apportera son lot de spectateurs... Lire l'avis à propos de Kinatay

3
Avatar IllitchD
8
IllitchD ·

Récit initiatique d'une violence nocturne

Kinatay, c'est l'histoire d'une nuit, d'un jeune marié un peu fauché, Peping, qui pour arrondir ses fins de mois se laisse entraîner par un gang local. Il ignore alors qu'il va vivre une des nuits les plus horrifiques de sa vie... Tournée à la limite d'un documentaire, la première partie sert de trompe l'oeil. Une longue séquence d'exposition de trente minute sur la vie paisible du jeune homme,... Lire l'avis à propos de Kinatay

2
Avatar jejeninjaki
8
jejeninjaki ·

Voyage au bout de l’asphyxie

La première chose qui interpelle, bien sûr, c’est la mise en scène. Par exemple, dès le début, passé les fragments relatant l’effervescence citadine de Manille, nous est projeté un plan du couple dont nous allons suivre par la suite la descente aux enfers du mari, Peping, étudiant en criminologie. Nos deux tourtereaux s’apprêtent à quitter leur domicile, tandis qu’ils sont simplement filmés... Lire l'avis à propos de Kinatay

Avatar LaBuée
8
LaBuée ·

Critique de Kinatay par BUB_webzine

Remettons les choses à leur place. Si Kinatay a (un peu) défrayé la chronique en fin d’année 2009, c’est pour une seule raison : un démembrement intégral de pute en temps réel. Parce qu’il est vu par des yeux (presque) innocents, parce qu’il fait suite à un vide intersidéral (près d’une demi-heure passée dans une voiture, sans un mot, sur un périphérique bouché et sale, moche), il... Lire l'avis à propos de Kinatay

Avatar BUB_webzine
2
BUB_webzine ·

Critique de Kinatay par JimAriz

Kinatay ça veut dire Massacre dans une langue philippaine et c'est aussi l'objet prédominant du film : un massacre auquel un jeune marié assistera, impuissant. Tout comme le spectateur en fait, où le choix de mise en scène très radical du cinéaste nous fait vivre l'action en même temps qu'il l'a fait vivre à son personnage. Un film très prenant donc, du début à la fin et aussi très efficace Un... Lire la critique de Kinatay

Avatar JimAriz
8
JimAriz ·
  • 1
  • 2