Avis sur

King Kong par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

King Kong est un film fantastique (dans tous les sens du terme) écrit, réalisé et produit par Merian Caldwell Cooper et Ernest Beaumont Schoedsack sous une direction artistique de Carroll Clark ( Les Chasses du comte Zaroff (The Most Dangerous Game), d'excellent effets spéciaux (en Stop Motion) réalisé par Willis H. O'Brien (Le Monde perdu (The Lost World) de Harry O. Hoyt) et sur une composée par Max Steiner... qui met en scéne dans les années 1930, un cinéaste aventurier Carl Denham (joué par l'excellent Robert Armstrong) qui envisage de tourner un film sur la mystérieuse « Skull Island » (l'île du Crâne)... pour lequel, il engage un navire le SS Venture commandé par le capitaine Englehorn (joué par Frank Reicher) et son second Jack Driscoll (joué par Bruce Cabot).... Et une jeune actrice au chômage (Nous sommes encore en pleine crise du krach boursier de 1929... Scènes curieusement coupés au montage Français du film) qui se nomme Ann Darrow (jouée par la lumineuse Fay Wray) qui va vivre sa plus grande aventure avec le Dieu Kong, un gigantesque singe (De l'ile Skull Island à New York sur l'Empire State Building)... célébré et craint par les autochtones qui vont offrir cette derniere comme sacrifice... Pour ce film, toutes les techniques les plus modernes de l'époque furent utilisées (l'animation image par image... la surimpression de l'image... Ainsi qu’une série de maquette articulées de tailles différentes... construite par un magicien de la stop motion qui se nomme Willis O'Brien)... Il fallut aussi, plus d'un an de tournage et un budget très conséquent (670 000 dollars) pour l'époque... Bien que simiesque en apparence, cette version de King Kong peut toutefois marcher debout de manière anthropomorphique et semble avoir une certaine intelligence... Ce fut un choix de l'animateur Willis O'Brien, magicien des effets spéciaux et de la stop-motion, qui voulait en faire un « homme-singe » plus qu'un véritable gorille... Le film ressortit plusieurs fois entre 1938 et 1956, avec parfois de nouvelles coupes... Ce n'est que depuis 1971 qu'on peut revoir un film presque complet (avec par exemple l'effeuillage de Fay Wray par la bête qui avait été coupé par la censure en 1938)... Toutefois, au moins une scène reste invisible, celle où quatre marins sont dévorés vivants par une araignée géante... Ainsi que d'autres (retrouver et rajouter sur l'édition Blu-ray de 2015) plans assez violente pour l'époque de morts d’indigènes et population New-yorkaise... Enfin bref, un film en avance sur temps qui défia les limites technologique des années 30... qui n’était pas techniquement brillante mais aussi très imaginative et poétique ce qu'on ne trouve plus aujourd'hui dans les productions d'aujourd'hui et dans leur images de synthèses... (Et comme l'indique la jaquette du Blu-ray et avis que je partage), Mêlant aventure, épouvante et romance, King Kong fait partie des long-métrages mythique du l'histoire du cinéma fantastique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 305 fois
4 apprécient

Eric31 a ajouté ce film à 2 listes King Kong

Autres actions de Eric31 King Kong