Le Cercle d'or tourne en rond

Avis sur Kingsman : Le Cercle d'or

Avatar zoruninho
Critique publiée par le

Je dois bien l'admettre, je n'avais pas cru un seul instant au succès du premier Kingsman. Chaque bande-annonce me faisait craindre le pire et je n'envisageais pas d'aller me déplacer pour le voir.

Mais les retours furent excellents et je suis allé me faire mon propre avis. Fort judicieusement au final car ce fut une belle surprise et un très bon moment de divertissement. Une parodie bien ficelée, au casting convaincant, aux scènes d'actions assez innovantes et parfois même bluffantes (ai-je besoin de citer la scène de l'église ?). Je m'étais même empressé derrière de le visionner de nouveau en famille et ça avait plu à tout le monde. Une franche réussite.

L'annonce d'un deuxième opus ne m'avait pas choqué. Il était tout à fait possible de refaire du bon contenu sur le thème et j'ai donc réservé ma place pour l'avant-première.

Pour finalement voir ce que je craignais de voir dans le premier Kingsman.

Kingsman fut un succès. Tout le monde le sait, l'équipe du film aussi. Et ils essaient tant bien que mal de nous le rappeler dans ce Cercle d'or qui multiplie les références jusqu'à épuisement. Je n'ai rien contre les clins d'oeil et j'avoue même avoir souri à certains. Mais de là à ressortir quasiment tout ce qu'il était possible de ressortir, jusqu'à même parodier une scène entière ...

L'équipe du film sait aussi que la scène de l'église (encore elle) fut le point culminant de Kingsman premier du nom. Et a donc décidé de filmer toutes les scènes d'action du film de la même manière, quasiment sans exception. Sachant que Kingsman : Le Cercle d'or se veut plus dynamique et plus rythmé que le précédent, les scènes de ce genre se font nombreuses.
Mais là encore l'effet utilisé de cette manière devient lassant. Parfois ça sourit à certaines scènes qui sont assez agréables à suivre mais bien souvent ça perd en saveur. Et même parfois en lisibilité. La scène de l'église était d'une fluidité incroyable. Cet effet combiné à cette fluidité combinée au format plan séquence était ce qui rendait le tout aussi prenant. Là on retrouve certes certaines sensations mais on n'arrive jamais à retrouver l'ensemble des qualités de la scène originale. Le tout est bien trop forcé et implanté brutalement dans le film.

Côté acteurs pas grand chose à redire. On prend les mêmes et on recommence, on ajoute quelques têtes connues pour jouer quelques rôles assez fades et on en parle plus.

Côté scénario on aurait presque pu avoir une bonne surprise et un débat presque intéressant sur la drogue et sa légalisation. Mais le film se veut tellement parodique et refuse tellement de ralentir le rythme que les possibilités sont vite balayées au profit de la blague facile. Dans le fond je ne suis pas étonné de ce choix qui est compréhensible. Mais on se retrouve au final avec le strict minimum scénaristique et un côté "Kingsman en Amérique" assez facile.
L'humour prend aussi quelques baffes au passage. L'opus de 2015 avait une certaine finesse et la plupart des éléments comiques faisaient mouche. Le Cercle d'or tombe là aussi davantage dans le facile et le vulgaire. Au point que ça devienne parfois embarrassant.

On a donc au final une suite qui se veut encore plus parodique, encore plus dynamique, encore plus survoltée et déjantée. Et qui pourtant s'accroche désespérément au premier épisode et a du mal à trouver un équilibre.

Ma critique peut sembler plus sévère que ma note. J'ai longuement hésité entre 4 et 5 mais je n'ai fondamentalement pas passé un mauvais moment et c'est un divertissement qui se regarde. Cependant par rapport à l'agréable surprise que fut le premier Kingsman, cette suite est assez décevante. Je conseille d'ailleurs la très bonne critique de Yann Landry qui parle du côté "parodie de la parodie" que j'ai fortement ressenti aussi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 446 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de zoruninho Kingsman : Le Cercle d'or