👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Décidément, Matthew Vaughn et moi, ça n'ira jamais. Quoique je n'ai pas un mauvais souvenir de "Stardust". Mais tous ses autres films me sortent par le nez. C'est surtout sa mise en scène qui m'agace, toujours plombée par des effets de style encombrants. Mais il n'y a pas que ça.

La mise en scène ne 'ma vraiment pas convaincu. J'ai rarement vu un style aussi agaçant pour filmer l'action. C'est bourré d'effets CGI horribles, de zooms hideux au possible, de mouvements de caméra qui n'ont d'autres raisons d'être que de bouger et créer une sorte de rythme. C'est soi-disant 'cool', mais c'est juste facile et du n'importe quoi. J'avais déjà repéré dans "Kick Ass" une incapacité à filmer l'action, cela se confirme ici. D'ailleurs, le réalisateur force tellement le cool, que ses scènes gores en perdent toute leur saveur ; par exemple l'explosion de têtes aurait pu donner quelque chose de graphiquement très chouette et reste en soi une idée assez fun... mais l'auteur se refuse de montrer ça simplement : à ajouter des effets spéciaux inutiles et un effet musical 'rigolo', en fait, il brouille la scène qui en perd donc sa saveur.

Les CGI sont globalement très mauvais. On le comprend dès cet horrible générique. Mais et encore, à ce stade je me suis juste dit que ce sont les gars chargés de faire ça qui ont foiré, que le reste du film sera mieux. Que nenni. Des décors bien brillants comme je les déteste, des mouvements de personnages complétés par ordinateur... C'est d'un triste ! C'est sans doute de là que vient l'incapacité de Vaughn à filmer une vraie scène d'action, il fait juste n'importe quoi sachant qu'il se rattrapera avec son super ordinateur. C'est un peu le même reproche que j'ai fait à "Guardians of Galaxy" : avec le CGI on peut tellement tout faire que le réalisateur ne se casse plus la tête : il fait faire un travelling lent à sa caméra et puis ajoute plein de belles choses via un programme informatique et une équipe graphique compétente (pour Guardians en tous cas, parce qu'ici c'est pas top).

Les acteurs sont corrects. Ils font le boulot. J'ai quand même souri avec la mort de Caine. Pas parce que la scène est amusante. parce que Caine joue plutôt mal ses derniers instants. Taron Egerton ne m'a pas vraiment convaincu. Jackson agace un peu bien que son personnage soit amusant. Quelques belles pouliches ici et là mais on n'en profite pas vraiment, à l'exception d'un postérieur agréable en fin de film (qui a provoqué de vives réactions apparemment).

Il y a quand même la scène d'action à l'église qui m'a un peu fait sourire. Beaucoup d'effets de style, une utilisation de la caméra qui me donne envie d'enfoncer un trépied dans l'anus de Vaughn, mais qui, sur la longueur, impressionne un peu par son excès de violence gratuite. Je n'ai absolument rien contre cela. En plus Matthew aime banaliser la violence c'était déjà le cas dans "Kick Ass". Donc ça peut être un peu dérangeant de danser sur un tel massacre. C'est donc une expérience assez bizarre que de regarder cette scène.

Le scénario est ultra décevant. Il manque de simplicité. Déjà par sa double introduction qui casse immédiatement le rythme. C'est triste d'écrire si mal une première demi heure de film. Ainsi, la toute première scène ne sert absolument à rien. Comme beaucoup d'autres choses. En fait, il y a tellement d'idées condensées, qu'aucune n'est vraiment approfondie.

Par exemple toute l'initiation des jeunots ennuie par son manque d'originalité. C'est d'autant plus frustrant qu'ils n'apprennent pas grand chose, que le peu d'enseignement transmis est très vite contredit (on nous parle d'apprendre à collaborer en équipe à plusieurs reprises, mais à chaque fois c'est en la jouant perso que les personnages gagnent). Je pense que l'une des scènes les plus stupides est la dernière mission pour connaître le dévouement des futurs agents : je n'aurais pas cru qu'on nous ressortirai une telle bêtise surtout que ça ne fait que mettre en avant le fait que nos héros sont des idiots pas très dégourdis. De toutes façons, ce dernier test n'aura servi à rien, me direz-vous... Il faut aussi remarquer qu'une fois l'initiation terminée, notre héros est capable de faire des choses qu'il a apprise on ne sait pas trop comment... enfin si, on s'en doute, mais c'est un peu con de ne pas avoir montré le développement de ces compétences durant l'initiation...

Les scènes d'action sont très mal écrites la plupart du temps. La raison est que plein de choses se passent en même temps : de la sorte, tout est traité superficiellement (encore) et puis ça ne fait que tout brouiller. Et enfin c'est une manière d'ajouter du suspense trop facile et agaçante car souvent gratuite. Le plus gratuit étant d'ailleurs pour la séquence du parachute : le café qui tombe est vraiment une idée minable...

La fin du film se barre complètement en sucette : l'auteur ne sait plus trop comment faire avancer son intrigue, alors il pond des idées complètement saugrenues et.. elles passent ! Beaucoup d'éléments sont oubliés à la fin aussi (exit la complice, exit la maman). Et vraiment, il y a beaucoup trop de sous-intrigues qui sont si peu exploitées qu'on se demande si c'était bien nécessaire (la mère).

Bref, un bien mauvais film que voilà. Il y a tellement de défauts que j'ai dû mal à tous les énumérer. J'en retiendrai uniquement la scène de l'église, même si elle est très très loin d'être parfaite. Et puis Colin Firth qui est toujours sympa à voir, même dans le pire des navets. En plus j'aurai pu le voir donner la réplique à Caine que j'apprécie beaucoup, et ça j'en rêvais. mais bon, j'espère qu'ils se retrouveront pour faire un vrai film un de ces quatre ! En plus je les imagine vraiment bien jouer un père et son fils (c'est peut-être déjà fait, ceci dit, il faudrait que je vérifie leurs filmographies).

Fatpooper
3
Écrit par

il y a 7 ans

18 j'aime

12 commentaires

Kingsman - Services secrets
TheBadBreaker
8

My tailor is rich

Le nouveau film de Matthew Vaughn n'offrait pas de grandes promesses aux spectateurs. Il y avait même de quoi s'inquiéter. Un sous-titre rappelant des émissions M6, un Samuel L Jackson en jogging sur...

Lire la critique

il y a 7 ans

148 j'aime

18

Kingsman - Services secrets
Sergent_Pepper
7

Kill jubile.

Il est toujours un peu maladroit de nous vendre un nouveau film comme totalement novateur quand celui-ci s’inscrit dans une veine parodique, ou tout au moins de pastiche. De ce point de vue, Kingsman...

Lire la critique

il y a 7 ans

143 j'aime

18

Kingsman - Services secrets
Fritz_the_Cat
7

Umbrella Corporation

En soi, pas de quoi s'exciter. Un jeune rebelle qui file droit suite à un entraînement qui le révèle à lui-même, la formule est connue. Et efficace : sentir un nouveau pouvoir germer chez un...

Lire la critique

il y a 7 ans

111 j'aime

13

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

Lire la critique

il y a 6 ans

116 j'aime

33

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

Lire la critique

il y a 8 ans

98 j'aime

43

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

Lire la critique

il y a 9 ans

80 j'aime

27