Knock Vs Don Camillo

Avis sur Knock

Avatar simgood
Critique publiée par le

J'ai vu Knock hier soir. J'avais hâte. J'aime beaucoup Omar Sy, le reste de la distribution était également de belle facture, et je me préparais donc à un beau moment de cinéma. Un peu comme pour les remake de Pagnol par Claude Berri ou Daniel Auteuil, je me délecte de voir des oeuvres littéraires (populaires ou non) adaptées au cinéma. Elles font une sorte de lien culturel trans-générationnel. Car parmi les nouvelles générations, nombreux sont ceux qui 'auront pas lu le livre, ou vu l'adaptation cinématographique avec Louis Jouvet. Et, quand j'ai l'occasion de placer un "ça vous grattouille ou ça vous chatouille?", si je remarque que personne n'a compris l'allusion, ça m'attriste profondément.

C'est donc ravi que je visionne le début du film avec ma compagne et ma belle fille de 14 ans.
La première scène me fait tiquer. On y voit Omar Sy coursé par des gens dans les égouts puis tabassé parce qu'il n'a pas payé une dette de jeu. Je fais des efforts pour tenter de me souvenir d'une telle scène dans l'oeuvre originale, pas moyen. Ensuite, Omar Sy embarque sur un bateau et y apprend son boulot de docteur, et là je me dis que j'ai probablement Alzheimer.
La suite me rassure, j'y retrouve l'ambiance et quelques dialogues de Knock (la rencontre avec le docteur qu'il remplace, celle avec le "facteur", les premières consultations etc...).
Mais l'introduction de personnages tels que le curé qui soupçonne Knock de ne pas être médecin, qui va sans cesse s'opposer à lui et tenter de le démasquer; Adèle et l'histoire d'amour tragique que Knock va vivre, le malfrat à qui il doit de l'argent et qui passe dans le village par hasard et fait chanter Knock, et le final totalement rocambolesque à la messe me laissent dubitatifs. Je pars me coucher avec la ferme intention de relire le Knock de Jules Romain dès mon réveil pour vérifier tout ça.

C'est ce que je viens de faire, juste avant d'entamer cette critique, et je vous livre mes remarques toutes fraîches:
- Dans la pièce de théâtre, il n'y a aucun type louche à qui Knock doit de l'argent.
- Knock raconte à son prédécesseur avoir exercé une fonction de médecin sur un bateau sans aucune connaissance académique de médecine, qu'il a depuis tout petit une passion pour les notices de médicaments, et que c'est ainsi qu'il en a appris une partie du jargon et a commencé à se passionner pour la médecine. Il aurait fait ensuite des études de médecine et bel et bien obtenu son diplôme (comme le film le dit).
- Il n'y a aucun curé dans la pièce.
- Adèle n'existe pas. Il ne vit donc pas une passion amoureuse tragique et il n'y a évidement aucune messe à la fin du film.

Alors pourquoi? Pourquoi rajouter des personnages, des histoires qui n'apportent rien? Et surtout, pourquoi pas des zombies ou des ninjas?
Je soupçonne la réalisatrice d'être partie d'une sincère envie d'adapter le texte (car de nombreuses scènes sont véritablement dans l'esprit de la pièce), de s'être aperçue que c'était un peu court pour faire un film de 90 minutes, et de s'être pliée à des exigences de producteurs avides de pognon pour y ajouter quelques éléments susceptibles d'attirer les spectateurs.
Au final, on passe à côté de la pièce et de son thème principal qui est une satire de la médecine, des médecins, et du pouvoir qu'ils peuvent exercer sur autrui. S'il y avait vraiment besoin d'ajouter des scènes, il eut été possible de raconter la naissance de la passion et de la fascination de Knock pour la médecine, ou montrer plus le village et ses habitants bien portants, mais dans tous les cas rester fidèle à l'esprit du texte.

La scène inventée des conséquences d'une diarrhée explosive du méchant malfrat dans tout l'hôtel représente finalement assez bien la manière dont les auteurs de ce film ont considéré l'oeuvre de Jules Romains.

Je me demande ce qu'en a retenu ma belle fille...

PS: Je viens de lire la critique de blacktide, je vous la conseille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 691 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de simgood Knock