Frénésie humaine

Avis sur Koyaanisqatsi

Avatar Francis Janvier
Critique publiée par le

Ce que je savais du film : c'est un documentaire environnementaliste sans voix-off constitué uniquement d'images et de musique, un peu comme Fantasia, mais où les rôles sont inversés (dans Fantasia, le film c'est la musique, et l'image n'est là que pour l'accompagner ; là c'est le contraire).

Avant le film : "J'écouterais bien de la musique toute la soirée... ah tiens, pourquoi pas rendre mon mood musical utile en regardant ENFIN Koyaanisqatsi ?"

Après 10 min : "Ok c'est bon, je les ai vu tes cailloux. En fait, ça me fait penser à Tree of Life, et comme pour celui-ci, ça serait mieux en IMAX ou au moins en HD..." Je donne un 6 parce que j'admire quand même l'avant-gardisme du film.

Après 27 min : "Mouais, les images sont parfois assez frappantes, mais c'est longuet et j'ai l'impression que le film enfonce des portes ouvertes avec son message "la nature c'est beau, l'humain détruit la nature" (peut-être pas en 87 cela dit). De plus, je suis parfois plus impressionné que choqué par ces images de destruction, du coup le propos me percute pas plus que ça."

Après 37 min : "Encore plus de destruction, quels salopards ces humains. J'ai de plus en plus l'impression que le film fait preuve d'une grande mauvaise foi en choisissant de ne montrer que le pire dont est capable l'être humain, en présentant des images de la guerre ou des bidonvilles les plus dégueulasses de notre planète. C'est limite de la propagande. Mais seigneur que la musique de Philip Glass est géniale. Elle porte littéralement le film. Sans elle, il ne s'agit que d'une série d'images objectives de certaines réalités, mais elle vient apporter une réelle émotion, une histoire et un propos aux images et je crois que c'est là que réside tout le génie de ce métrage." Je donne un 7 parce que malgré son "message" un peu forcé, les images sont sublimes et la musique est magique, et les deux ensemble ça forme l'un des plus beau couple jamais vu au cinéma depuis Casablanca *rires*.

Après 47 min : "Ok ce timelapse urbain était foutrement génial, j'aurais pu regarder ces petites voitures lumineuses rouler dans la nuit pendant des heures. Là j'avoue qu'on me prend par la corde sensible, j'adore les timelapses, j'adore voir les choses évoluer à une vitesse folle. Et grâce à ça, j'ai un peu oublié la question environnementaliste qui me traînait dans la gorge comme un os de poisson." Je donne un 8 parce que ouaiiis.

Et là.

Après 48 min : "Hé, mais..."
Après 49 min : "c'est..."
Après 50 min : "génial."

Et après ça j'étais littéralement scottché à mon écran de PC, hypnotisé, obnubilé, subjugué, transcendé par ce que je voyais. Ça allait si vite, mais ça n'allait nulle part, c'était la répétition, les hommes faisaient places aux autres hommes, tout se renouvelait constamment, certains mots existentialistes me trottaient sur le bout de la langue comme "absurdité de la vie", "mythe de Sisyphe" et l'éternelle question "où allons-nous ?". Pour moi, à ce moment-là, le film a perdu son propos environnementaliste au profit d'un autre propos qui me semble tellement plus pertinent dans notre époque folle, mais peut-être que je suis le seul débile à voir tout ça (et nul doute que le film n'est bel et bien rien de plus qu'un documentaire écolo). Voir tous ces humains se déplacer comme des fourmis à la vitesse de la lumière, avec cette musique hystérique, putain j'en avais des frissons, je n'en croyais pas mes yeux.

Après 1h07 : "Meilleure scène de tout le cinéma". Elle vaut 20/10 à elle-seule. Là ça se calme alors je vais attendre pour donner ma note définitive.

Après le film : "Bon, après un tel morceau d'anthologie, les dernières vingt minutes font presque pâle figure, mais sont aussi très intéressantes pour le côté fort tragique qu'elles mettent en scène." Je donne finalement 9 parce que je croyais m'emmerder devant un docu d'images et ces mêmes images (et la musique) sont parvenues à m'hypnotiser totalement, et je pèse mes mots. Ce fut une expérience sensorielle absolument épique et je suis franchement sur le cul. Malheureusement, cet avis concerne surtout cette scène en particulier constituée de timelapses, et sans elle je ne donnerais qu'un maigre 7. Mais putain de wow quand même.

(J'avais envie d'écrire une plus longue critique cette fois parce que omg je suis encore tout retourné et qu'il fallait que je le partage)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 372 fois
1 apprécie

Francis Janvier a ajouté ce documentaire à 7 listes Koyaanisqatsi

Autres actions de Francis Janvier Koyaanisqatsi