L'esprit de Noël

Avis sur Krampus

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Après "Trick 'r Treat", Dougherty revient avec un nouveau conte horrifique, cette fois consacré à Noël.

Le scénario est assez simple mais efficace. Une famille confrontée à des monstre, le tout sur fond de vieille légende de Noël ; l'exposition des personnages est assez longue, mais on ne s'ennuie pas car l'auteur manie assez bien l'humour (pour s'aider il choisit même des acteurs habitués à la comédie), après quoi il entame assez vite les choses sérieuses, sans tergiverser inutilement. Le monstre principal est donc assez vite révélé, mais ce n'est pas grave car l'attaque se construit lentement et puis en plus, ce qu'il y a de fort, c'est que toute l'attente du monstre est déviée par l'apparition de ses alliés, un bestiaire franchement agréable (on peut tout de même reprocher le fait qu'il n'y ait pas trop de cohérence dans le choix des créatures, notamment les jouets qui auraient pu être n'importe quels autres). Autre point intéressant, c'est que l'auteur se montre jusqu'au-boutiste. Déjà, à cause de la scène du repas, on s'imagine qui sera sacrifié et qui ne le sera pas : et bien Dougherty s'en fout complètement de ça, il semble même n'avoir aucune morale, et ça il le prouve assez bien avec la première disparition (quoique on espère encore durant les 20 minutes qui suivent qu'elle ait survécu, alors qu'il n'y avait franchement aucune chance, d'ailleurs ça aurait été très décevant si ç'avait été le cas). Les monstres sont plutôt bien employés et les mises à mort sont également chouettes.

J'ai apprécié la mise en scène. Le scénario fait déjà un peu penser à une production de Spielberg des années 80, c'est un peu pareil pour la mise en scène, le flare en moins. On a donc un découpage lisible la plupart du temps : le problème c'est que c'est souvent un peu trop sombre. La caméra est également un peu trop secouée lorsque la sœur court au début. Pour le reste, c'est toujours très clair et puis on a droit à quelques chouettes plans, comme la découverte des cadeaux ouverts, les cheminées fendues. Tout ce qui a trait à la déco est en fait très réussi, c'est d'autant plus dommage de ne pas avoir mis un peu plus de lumière par moment. Le son est bien utilisé aussi puisqu'il permet de faire intervenir des créatures en hors champs. Dougherty, sans être un génie, comprend que, même après avoir montré ses créatures, il pouvait continuer à jouer avec les nerfs en ne les montrant pas trop. Et donc, beaucoup de choses restent tapies dans l'ombre tout au long du film. Quant aux monstres, non seulement ils ont de la gueule, mais en plus ce sont des marionnettes ou des animatronics. On peut se réjouir d'un tel choix pour un film au budget limité, surtout que la majorité des effets spéciaux sont réels. Il y a tout de même du CGI, malheureusement, et ce sont d'ailleurs les effets les moins convaincants et les moins élégants (parce que élégant, le film l'est globalement). Ce qui m'a surpris aussi, c'est que ce ne soit pas très gore ; cela n'empêche pas d'assister à des choses horribles (lorsqu'on découvre la poupée en train de manger un enfant). Finalement c'est vraiment de l'horreur tout public, et j'aime ça. Les acteurs sont tous très bons aussi, y compris les enfants.

Bref, j'ai passé un bon moment : c'est drôle, c'est glauque, c'est dynamique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 607 fois
12 apprécient

Autres actions de Fatpooper Krampus