Affiche L'Abominable homme des douanes

Critiques de L'Abominable homme des douanes

Film de (1963)

Au fond de la piscine, on peut encore creuser…

Ce n’est pas toujours bien beau, les fins de carrière. Si Marc Allégret n’a jamais eu le talent de son frère Yves (celui-ci bien assisté par le scénariste Jacques Sigurd), il a tout de même réalisé quelques films intéressants et même notables ; en premier lieu Entrée des artistes avec un Louis Jouvet étincelant, mais aussi Félicie Nanteuil et surtout Blanche Fury ou... Lire l'avis à propos de L'Abominable homme des douanes

1
Avatar Impétueux
1
Impétueux ·

Aux frontières de l'accidentel

L'abominable homme des douanes (1963) 1963 dans la France du général de Gaulle où l'ordre et la paix règnent enfin après les « événements d'Algérie », les Français s'ennuient déjà. 1963 c'est Pieds Noirs et poudre blanche à Marseille. Sous le soleil et l'Azur, « la French connection » s'étend et attire tous les rampants du crime de la région. Tous... Lire l'avis à propos de L'Abominable homme des douanes

Avatar Florent Bizouarn
4
Florent Bizouarn ·

Sauvons Darry Cowl et Georges Delerue

Ce scénario de comédie policière aurait pu donner quelque chose s'il avait été maîtrisé, mais ce n'est pas le cas, gags qui tombent à l'eau, situation qui n'avance pas, idioties (le rôle de Brasseur) acteurs mal dirigés ce qui fait que curieusement Blanche est assez mauvais, mais la palme revient à Tania Béryl d'une nullité à peine croyable dans une rôle de potiche. De façon plutôt... Lire l'avis à propos de L'Abominable homme des douanes

Avatar estonius
3
estonius ·

L'Abominable Homme des douanes

Il a Les Tontons de Georges Lautner, il y aura Le Grand Blond d'Yves Robert et dix étages en dessous, il y a l’Homme des douanes. On fait ce qu’on peut ma bonne dame et même un cinéaste chevronné comme Marc Allégret peut, en fin de carrière, s’abaisser à de la comédie discount tout juste ressuscitée à la mémoire... Lire l'avis à propos de L'Abominable homme des douanes

Avatar Seance-sup-0H30
5
Seance-sup-0H30 ·

L'abominable homme des douanes (1963)

Il s'agit d'une comédie policière en noir et blanc. Composantos est douanier. Par erreur la bande d'Arnakos, un trafiquant de drogue, prend Composantos pour Timetti le muet un tueur américain transportant de la drogue. Composantos décide de faire comme si il était Timetti. Il ne dit absolument plus un mot et il infiltre la bande d'Arnakos. Le scénario pourrait être sérieux mais ce n'est pas du... Lire la critique de L'Abominable homme des douanes

1
Avatar greenwich
5
greenwich ·