Les espions sont partout

Avis sur L'Accusé

Avatar Mattilly Baillieu
Critique publiée par le

C'est bien dommage que cette superbe mise en scène soit mise au service d'un scénario qui ne tient pas du tout la route !
Sans parler des profondeurs de lacs à 3 mètres du bord (en espaces naturels) ni de tout ce que fait Adrian Doria et qui me semble peu plausible la plupart du temps - mais parfois défendable dans le cadre du scénario - je souhaite m'attarder sur les instigateurs de cette mascarade qu'est l'entretien en huit clos faisant office de fil rouge du long métrage.

Attention je dévoile toute l'intrigue - SPOILER ALERTE.

Pour résumer, nous avons deux vieilles personnes dont l'une travaille dans un hôtel et l'autre est ingénieur retraité d'une usine de voiture.
En l'espace de quelques semaines, il arrivent à eux deux à :
- suivre un milliardaire jusqu'à chez lui ;
- louer "anonymement" un appartement pile-poil en face de chez le milliardaire ;
- l'observer H24 à 500 mètres de distance, sans jumelles, pour savoir quelle sont ses rencontres ;
- reconnaitre tous les interlocuteurs qui passent par chez lui, le tout sans logiciel de reconnaissance faciale ;
- suivre tous les interlocuteurs et enquêter sur chacun d'eux ;
- ne pas faire remarquer en restant posté à la fenêtre h24 ;
- récupérer le dossier photo de la police pour une enquête qui ne les concerne en rien au regard de la loi ;
- faire un montage photo de la scène de crime et l'intégrer dans une coupure de presse ;
- mettre le milliardaire sur écoute pour récupérer l'heure du RDV de ce dernier avec son avocate ;
- une fois cette information obtenue (j'imagine donc quelques jours avant), il ont alors de temps de : + fabriquer un micro dans un stylo ; obtenir du matériel d'enregistrement ; + monter un laboratoire de maquillage digne de la technologie Mission impossible ; + acheter tous les éléments de déguisement nécessaire pour ressembler à une avocate de renom à la retraite... ;
- arriver 3 heures plus tôt que le RDV (mais il fait déjà bien nuit et le mec était en train de dormir donc en fait le RDV était à quelle heure ? 3h du matin ?) sans que cela ne soit même abordé ;
- manipuler le plus grand des manipulateurs en se mettant dans la peau d'une des plus grandes avocates tout en ayant soit un discours clairvoyant ou incohérent sans que cela n'éveille les soupçons ;
- ne pas réagir quand l'assassin de son propre fis vous annonce qu'il n'était pas mort avant d'avoir mis la voiture à l'eau ;
-...j'en oublie surement !

Adrian notre beau gosse milliardaire meurtrier implacable n'a donc vraiment pas eu de chance de tomber sur les deux ex-meilleurs-agents du renseignement espagnol !

Voilà donc un film 4 étoiles dont la note n'est relative qu'au plaisir ressenti sur la forme (photographie, mise en scène, direction d'acteurs) et en rien sur le fond.
Il y avait pourtant un grand potentiel si tout n'était pas basé sur le twist final mais plutôt sur l'analyse de la psyché de notre accusé !
Dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 114 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Mattilly Baillieu L'Accusé