Des adieux sans cinéma

Avis sur L'Adieu

Avatar Fêtons_le_cinéma
Critique publiée par le

The Farewell est un film avec de beaux personnages, mais sans cinéma. Les personnages traversent l’espace, glissent sur les plans sur imprimer l’image ; la gravité de leur situation, contrebalancée par une tonalité volontiers comique et euphorique, ne trouve dans la mise en scène aucune traduction, aucune incarnation ; les séquences se suivent, se ressemblent sans s’influencer les unes les autres. Aussi la forme apparaît-elle en totale contradiction avec la démarche dramatique de la réalisatrice : son statisme fige les sentiments, cloue au sol les émotions suscitées par un regard, un geste ou une parole. Les intentions restent des intentions, illustratives en somme : représenter une famille écartelée entre ses origines chinoises et son ancrage dans un présent new-yorkais, l’annonce de la disparition de la grand-mère rejouant, de façon métaphorique, la perte d’une figure ancestrale. La franchise qui définit le caractère de Billi résulte de son américanisation : elle ne comprend plus ou peine à appliquer la loi du secret et des non-dits aux fondements de la culture asiatique. De belles idées sur le papier, mais qui demeurent à l’état de théorie. À l’instar du film qui, faute de mise en scène, ne décolle jamais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 105 fois
1 apprécie

Autres actions de Fêtons_le_cinéma L'Adieu