👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tiré d'un fait divers aussi surprenant que fascinant, L'Adversaire (roman d'Emmanuel Carrère à l'origine) nous relate les évènements de la vie de Jean-Claude Romand alias Jean-Marc Faure dans le film.

Le livre de Carrère est passionnant, à la limite de l'hypnotisme du fait d'une description assez poussé de Romand. Le film, malheureusement passe à coté du sujet en étant trop long, trop détaché, trop froid.

Effectivement, le livre nous montre de la manière la plus objective possible ce qui a amené Romand a faire ce qu'il a fait de sa vie et le pourquoi d'une telle folie.
Le film lui relate juste des faits, sans jamais vraiment creuser. Ainsi, à la fin du film, on se demande bien pourquoi un tel choix de vie ? Pourquoi un tel acte de folie ? Bref, le film insiste trop sur les faits purs et la description de la vie de Romand sans pour autant apporter une once d'explication ou de piste pour que le spectateur comprenne ce qui motive Romand à vouloir mentir, se créer une vie confortable alors que celle-ci aurait pu lui sourire.

Le film est servi par une musique de Angelo Badalamenti qui fait du Badalamenti pur jus (j'avais l'impression de parfois réécouter des pistes de Mulholland Drive) mais ses compositions collent à l'ambiance du film et au ton du film.
Le ton du film est plutôt bon, en effet il est assez froid dans le traitement de l'image, est colle bien, parfois, à l'image du personnage du film.
Daniel Auteuil est dans ce film, plutôt bon, même si il ne colle pas à l'idée que je me fais (enfin que le livre m'a donné) de Romand ; il est souvent juste (sauf quand il pleure, c'est assez étrange, à la limite du comique).
Dernier point, le montage m'a parut avoir des coupures trop nettes par moment et pas assez bien collées entre elles, ce qui donne un résultat étrange à l'écran (des sursautement d'image par moment assez désagréables).

Bref, un film moyen et qui passe à coté de son sujet, pourtant fort passionnant. Je recommande donc la lecture du livre plutôt que la vision du film. Pas forcement une daube mais plutôt un essai raté de ce qui aurait pu être un excellent film.
Ordos
5
Écrit par

il y a 11 ans

7 j'aime

L'Adversaire
Boubakar
4
L'Adversaire

Critique de L'Adversaire par Boubakar

J'ai été déçu de la représentation de Nicole Garcia sur l'affaire Romand, même si ici elle n'a pas voulu forcément coller à la réalité historique. Mais là où le film manque le coche, selon moi, c'est...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

2

L'Adversaire
Elsa_la_Cinéphile
10
L'Adversaire

Le mythomane insupportable

Je ne me lasse pas de ce film. A chaque fois que je le revois, je suis toujours autant fascinée par Daniel Auteuil, dans la peau de Jean-Claude Romand, ce mythomane radical, qui est allé jusqu'au...

Lire la critique

il y a 6 ans

9 j'aime

1

L'Adversaire
Ordos
5
L'Adversaire

Critique de L'Adversaire par Ordos

Tiré d'un fait divers aussi surprenant que fascinant, L'Adversaire (roman d'Emmanuel Carrère à l'origine) nous relate les évènements de la vie de Jean-Claude Romand alias Jean-Marc Faure dans le...

Lire la critique

il y a 11 ans

7 j'aime

Eternal Sunshine of the Spotless Mind
Ordos
10

Le Souvenir d'un amour

Eternal Sunshine of the Spotless Mind est une comédie romantique complètement décalée signée Michel Gondry. Beau et triste, le film nous transporte comme jamais dans un esprit humain déchiré par la...

Lire la critique

il y a 11 ans

84 j'aime

7

Memento
Ordos
8
Memento

Une mémoire de poisson rouge

La mémoire est une chose bien fragile et essentielle. Sujet très peu original donc que l'amnésie. Combien de fois ce point de départ est-il utilisé au cinéma pour le début d'un film ? Donc quand on...

Lire la critique

il y a 11 ans

76 j'aime

The Truman Show
Ordos
8

Loft Carrey

Film d'anticipation, The Truman Show frappe fort. En effet, avec un Jim Carrey solide et impressionnant, le film commence sur les chapeaux de roues. Puis le film oscille toujours entre rire et larme,...

Lire la critique

il y a 11 ans

63 j'aime

6