👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ça me fait bizarre de mettre 1/10 à un film... Surtout que lorsque je regarde les autres critiques, elles sont dans l'ensemble positives : c'est d'ailleurs pour ça que je suis allé voir ce film...

Je ne vais pas y aller par 4 chemins : le film est terriblement lent. Certains passages ne contenant aucun dialogues s'éternisent avec des plans toujours plus maladroits. Certes, le film s'appelle l'amour flou... mais de là à enchaîner plusieurs plans flous (on ne voit pas les personnages) c'est de trop. Et lorsque nous avons la chance d'avoir un plan à peu près agréable à regarder, c'est pour voir les acteurs fumer. Il y a au moins 7 scènes où personne ne dit rien et où on ne voit qu'une ou deux personnes fumer. Alors que certaines techniques de cadrages ou de mouvements de caméras permettent d'innover et surprendre le spectateur, ici ils sont peu convaincants et surtout (désolé si je me répète) maladroits voire malaisants. C'est la première fois que j'ai songé à quitter la salle d'un cinéma avant la fin d'un film.
Ensuite, le scénario est quelque peu "flou" (sans mauvais jeux de mots). Je ne vais pas m’attarder dessus puisqu'il s'agît d'une histoire vraie... Mais si le film est fidèle à la réalité, je plains sincèrement les Rebbot (ça ne donne pas envie d'avoir 40ans en tout cas). Il est vrai que les thèmes de l'ambiguïté de l'amour durable et du divorce sont traités sans complexes. Il est simplement dommage qu'ils ne le soient pas davantages. Il est remplacé par le sexe, omniprésent dans le film. Il est vrai que dans la vie d'un couple il est non négligeable : mais je pense que passé 4 ou 5 scènes on a compris ! Toujours sur le scénario : l'humour. Je ne vais pas m'attarder : les blagues, comiques de situation sont prévisibles, lourdes, redondantes et surtout... rarement drôles (peu de gens dans la salle de cinéma où j'étais riaient). Les seules fois où j'ai ri, c'était devant le ridicule du film qui tourne en rond.

C'est vraiment dommage : l'idée du film était bonne au départ mais il m'a énormément déçu : A NE SURTOUT PAS VOIR EN FAMILLE (sauf si vous voulez plomber l'ambiance de votre après midi/soirée)

MisterB
1
Écrit par

il y a 3 ans

3 j'aime

L'Amour flou
Diego290288
8
L'Amour flou

TELLEMENT VRAI

Le risque lorsque les gens de cinéma transposent leur propre vie et leurs expériences à l’écran, c’est de tomber dans la branlette narcissique (n’est-ce pas Guillaume Canet…). Pourtant, en mettant...

Lire la critique

il y a 3 ans

9 j'aime

1

L'Amour flou
JorikVesperhaven
6
L'Amour flou

Bordélique et inabouti, cet auto-portrait d'une rupture reste original, sincère et drôle.

Romane Bohringer et Philippe Rebbot, ancien couple à la ville, ont une idée pour le moins originale dont la démarche pourrait se rapprocher du « Pardonnez-moi » de Maïwenn pour le côté un peu...

Lire la critique

il y a 3 ans

6 j'aime

1

L'Amour flou
SansCrierArt
7
L'Amour flou

Un grand bol d'air frais

Romane et Philippe se séparent et cherchent une solution pour que cette séparation n'en soit pas une pour les enfants. Romane invente le sépartement. Romane Bohringer et Philippe Rebbot raconte...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime

Lucy
MisterB
8
Lucy

le Luc Besson 2014

ATTENTION SPOIL ! Un film que je ne m'attendais pas à voir au niveau du thème. Je m'imaginais un peu un film avec une agent double (Scarlett Johanson). Mais en fait, ça na rien à voir. Je crois que...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

8

L'Amour flou
MisterB
1
L'Amour flou

Décevant

Ça me fait bizarre de mettre 1/10 à un film... Surtout que lorsque je regarde les autres critiques, elles sont dans l'ensemble positives : c'est d'ailleurs pour ça que je suis allé voir ce...

Lire la critique

il y a 3 ans

3 j'aime

Avengers : Infinity War
MisterB
9

Critique de Avengers : Infinity War par MisterB

Dans cette critique, je ne spoil pas trop... Pour ceux qui ne l'ont pas vu, vous pouvez y aller ;) Et bien voilà... 10 ans que Marvel nous tient en haleine pour nous proposer cette conclusion. Quel...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

1