Bande-annonce
Affiche L'Ange bleu

L'Ange bleu

(1930)

Der Blaue Engel

12345678910
Quand ?
7.4
  1. 5
  2. 4
  3. 9
  4. 25
  5. 84
  6. 251
  7. 530
  8. 425
  9. 179
  10. 69
  • 1.6K
  • 99
  • 1.5K

Un professeur très autoritaire sombre dans la déchéance en succombant à la passion dévastatrice qu'il éprouve pour une chanteuse de cabaret...

Casting : acteurs principauxL'Ange bleu
Casting complet du film L'Ange bleu
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Ange bleu
VS
The Beauty and the Beast.

Quel film! C'est le genre de truc qu'on voit une fois dans sa vie mais qui reste gravé au plus profond de notre mémoire. C'est un film tragique, très noir, très impudique. Un professeur de sciences au mauvais caractère et un peu bougre, fait la connaissance d'une ravissante danseuse de cabaret "Lola", qui chante tous les soirs qu'elle "est faite pour aimer". Le professeur un peu bourru, est dès les premières secondes envoûté. Rapidement, il la demande en mariage, et sa descente aux enfers...

48 4
Avatar MemoryCard64
3
MemoryCard64
L'Ange Déchu

Dommage que l'Ange Bleu ne soit pas à la hauteur de sa réputation. Il a révélé Marlène Dietrich qui deviendra une grande star par la suite et il est souvent présenté comme un film novateur puisqu'il s'agit du premier film allemand parlant. Malheureusement son scénario est loin d'être original et le déroulement est convenu. Pour commencer le héros, le professeur Rath, n'est pas du tout attachant. Comment s'attacher à un personnage n'ayant aucun trait de caractère positif ? Il est sévère, vieux... Lire la critique de L'Ange bleu

Critiques : avis d'internautes (23)
L'Ange bleu
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de L'Ange bleu par Gérard Rocher

Le professeur Rath est un enseignant sévère , rigide et mal aimé de ses élèves. Célibataire à la vie bien réglée, c'est toujours avec exactitude qu'il arrive à ses cours, sa montre étant l'un de ses ustensiles de prédilection Un soir, il entre dans un beuglant et tombe sous le charme de la chanteuse de l'établissement. Dès lors, cet homme aigri, en mal d'amour va véritablement devenir... Lire la critique de L'Ange bleu

37 23
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·
L'ivresse de la perdition

L'Ange Bleu est un buisson ardent dont les décennies ont à peine terni l'incandescence, une zone obscure, un maelström de formes et significations subconscientes, d'intentions décuplées, d'implications rejetées mais résurgentes qui débordent son créateur comme son héroïne. Étrange carrefour de paradoxes, cette œuvre, la plus célèbre de Sternberg et de Dietrich, n'est pourtant la... Lire la critique de L'Ange bleu

5
Avatar Thaddeus
8
Thaddeus ·
Découverte
Le Pouvoir de la Femme

C'est à l'occasion de son deuxième film parlant (après neuf muets) que Josef Von Sternberg rencontre Marlène Dietrich, et Der Blaue Engel sera la première des sept collaborations. Ici, il nous emmène dans l'Allemagne du milieu des années 1920 et lui donne le rôle d'une chanteuse de cabaret qui va faire chavirer le cœur d'un enseignant. Plus de 80 années après sa sortie,... Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

21 5
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·
"Falling in love again, never wanted to..."

Un des grands chef d'oeuvres des premières heures du cinéma parlant, L'Ange bleu est aussi une de ces magnifiques descentes aux Enfers qui jalonnent le septième art. Débutant sur le ton de la comédie et l'opposition entre un Emil Jennings massif, autoritaire en professeur d'une autre époque, et ses éléves, qui semblent avoir 8 ou 25 ans selon les plans (...), avides de chahut, brouhaha et... Lire la critique de L'Ange bleu

9 3
Avatar Lucas Stagnette
7
Lucas Stagnette ·
La vilaine Lola

Après une carrière marquée par des hauts et des bas dans le film muet à Hollywood, en 1930, Josef von Sternberg, qui semble sur le déclin après l’échec de son dernier film, accepte une invitation à réaliser un film en Allemagne, « L’Ange Bleu ». Son acteur principal sera Emil Jannings, qu’il a déjà dirigé en 1928 dans « The Last Command ». Pour le rôle féminin, von Sternberg choisit une... Lire la critique de L'Ange bleu

8
Avatar Aramis
7
Aramis ·
Toutes les critiques du film L'Ange bleu (23)
Bande-annonce L'Ange bleu
Vous pourriez également aimer...