Affiche L'Ange bleu

Critiques de L'Ange bleu

Film de (1930)

  • 1
  • 2

Critique de L'Ange bleu par Gérard Rocher

Le professeur Rath est un enseignant sévère , rigide et mal aimé de ses élèves. Célibataire à la vie bien réglée, c'est toujours avec exactitude qu'il arrive à ses cours, sa montre étant l'un de ses ustensiles de prédilection Un soir, il entre dans un beuglant et tombe sous le charme de la chanteuse de l'établissement. Dès lors, cet homme aigri, en mal d'amour va véritablement devenir... Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

34 23
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·

The Beauty and the Beast.

Quel film! C'est le genre de truc qu'on voit une fois dans sa vie mais qui reste gravé au plus profond de notre mémoire. C'est un film tragique, très noir, très impudique. Un professeur de sciences au mauvais caractère et un peu bougre, fait la connaissance d'une ravissante danseuse de cabaret "Lola", qui chante tous les soirs qu'elle "est faite pour aimer". Le professeur un peu bourru, est dès... Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

48 4
Avatar mistigri
8
mistigri ·

Le Pouvoir de la Femme

C'est à l'occasion de son deuxième film parlant (après neuf muets) que Josef Von Sternberg rencontre Marlène Dietrich, et Der Blaue Engel sera la première des sept collaborations. Ici, il nous emmène dans l'Allemagne du milieu des années 1920 et lui donne le rôle d'une chanteuse de cabaret qui va faire chavirer le cœur d'un enseignant. Plus de 80 années après sa sortie,... Lire la critique de L'Ange bleu

20 5
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

"Falling in love again, never wanted to..."

Un des grands chef d'oeuvres des premières heures du cinéma parlant, L'Ange bleu est aussi une de ces magnifiques descentes aux Enfers qui jalonnent le septième art. Débutant sur le ton de la comédie et l'opposition entre un Emil Jennings massif, autoritaire en professeur d'une autre époque, et ses éléves, qui semblent avoir 8 ou 25 ans selon les plans (...), avides de chahut, brouhaha et... Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

9 3
Avatar Lucas Stagnette
7
Lucas Stagnette ·

La vilaine Lola

Après une carrière marquée par des hauts et des bas dans le film muet à Hollywood, en 1930, Josef von Sternberg, qui semble sur le déclin après l’échec de son dernier film, accepte une invitation à réaliser un film en Allemagne, « L’Ange Bleu ». Son acteur principal sera Emil Jannings, qu’il a déjà dirigé en 1928 dans « The Last Command ». Pour le rôle féminin, von Sternberg choisit une... Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

8
Avatar Aramis
7
Aramis ·

L'ivresse de la perdition

L'Ange Bleu est un buisson ardent dont les décennies ont à peine terni l'incandescence, une zone obscure, un maelström de formes et significations subconscientes, d'intentions décuplées, d'implications rejetées mais résurgentes qui débordent son créateur comme son héroïne. Étrange carrefour de paradoxes, cette œuvre, la plus célèbre de Sternberg et de Dietrich, n'est pourtant la... Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

5
Avatar Thaddeus
8
Thaddeus ·

Une apparition

La célébrissime apparition de la grande Marlene dans un drame sombre - pas tout-à-fait un grand film quand même, au delà de son importance dans l'histoire du cinéma : le Pygmalion qui sommeillait en Josef Von Sternberg a jeté son dévolu sur une jeune danseuse de cabaret encore inconnue, et il fera de Marlene l'un des ultimes symboles... Lire la critique de L'Ange bleu

5
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Update

Oui, je sais, j'en avais déjà fait une critique sur ce site ou je disais plein de trucs gentils sur le film. Mais entre-temps j'en ai fait une encore mieux ailleurs, et du coup celle-ci n'a plus raison d'être. Donc voilà, vous pouvez allez lire la nouvelle sur Voldemag.fr (le lien qui suit, y'a même des blagues dedans) : Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

5
Avatar YoosF
9
YoosF ·

Critique de L'Ange bleu par JimAriz

Premier film allemand parlant, sortie un an après le très grand Loulou de Pabst, L'Ange bleue n'a rien à envier à son prédécesseur. Tout comme Marlene Dietrich n'a rien a envier à Louise Brooks, exceptionnelles toutes les deux. Elles jouent le même type de femme fatales dont la séduction va gâcher la vie de certains homme. Ici c'est de celle d'Emmanuel Rath qu'il s'agit, interprété avec brio par... Lire la critique de L'Ange bleu

2
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·

Critique de L'Ange bleu par turandot

C'est un film que j'ai mis du temps à apprécier. La première vision m'avait laissée indifférente, un visionnage quelques années plus tard m'a davantage emballée. Sans doute l'effet d'une plus grande expérience des films de cette période... C'est remarquablement mis en scène, et interprété. Marlene Dietrich n'est pas tout à fait la femme fatale séductrice. Elle séduit malgré elle, par contre... Lire l'avis à propos de L'Ange bleu

1 2
Avatar turandot
8
turandot ·
  • 1
  • 2