Bonne analyse de la fascination du grand frère

Avis sur L'Ange de la violence

Avatar zardu
Critique publiée par le

Berry-Berry (Warren Beatty), est véritable Bel-Ami dont le super pouvoir consiste à séduire toutes les femmes, quel que soit leur âge. Il fascine également son petit frère qui parcourt des milliers de km en bus pour lui apporter un peu de fric afin qu'il s'en sorte. Mais, contrairement au héros de Maupassant, le beau gosse est instable, capricieux, mal dans sa peau et très misogyne, certainement à cause de sa maman, Angela Lansbury, qui a des côtés "Mouchy" (un éléphant ça trompe énormément). Il y a un peu de "la chatte soir un toit brûlant" dans l'ambiance de cette famille. Mais ici, les parents Malden/ Lansbury sont davantage paumés que cruels. Leur amour aveugle pour leurs fils est même franchement attendrissant. Élément clé de l'histoire, Eva Marie Saint ne se contente pas d'une posture de faire valoir blonde comme dans "La mort aux trousses". En définitive, ce film est une bonne surprise qui donne à réfléchir sur la fascination que peut exercer la beauté plastique, les relations familiales, mais manque toutefois d'un final plus tranché.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 315 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de zardu L'Ange de la violence