Toc toc badaboum

Avis sur L'Animal

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Avec ce film, Belmondo inaugure sa période Bébel, où les cascades ont plus d'importances que les mots, ce que regrettera Michel Audiard, le dialoguiste, au point qu'ici, on frôle la caricature.
Ici, il incarne un cascadeur qui va tenter de reconquérir sa femme, également cascadeuse, excédée par son comportement, et surtout, un accident de voiture survenu à quelques minutes de leur mariage.
Il va user de mille stratagèmes pour se rapprocher à nouveau d'elle, notamment de jouer la doublure d'une star du cinéma, que joue également Belmondo, dans une version grande folle de lui-même.

C'est l'occasion de voir plein de potes de l'acteur passer devant la caméra, souvent pour quelques instants, comme Mario David, Claude Chabrol (qui joue le réalisateur ... d'un film d'action !), Charles Gérard, qui joue son agent, et certains acteurs de renom dans des premiers rôles, à l'instar de Josiane Balasko, Richard Bohringer, ou encore Maurice Bénichou.
Même si c'est souvent tiré par les cheveux, on rigole quand même parfois des apparitions du Belmondo folle, où la scène dans laquelle le cascadeur, désormais au chômage à la suite de son accident, va simuler la débilité et inventer une famille imaginaire pour toucher des allocations, et celle où pour mettre du beurre dans les épinards, il va faire le gorille dans des animations commerciales pour Panzani !

Mais à part ça, il n'y a pas vraiment d'histoire, et il y a un truc qui s'entend beaucoup ; c'est la postsynchronisation des scènes, en particulier celles avec Raquel Welch, mauvaise comme tout, qui est doublée. Il y a quelque chose dans ce film qui fait très catalogue de Belmondo acteur en train de faire des cascades, pour une intrigue au fond très mince. Je pense que c'est plus adapté pour un jeune public, en tout cas, je n'y ai pas trouvé mon compte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 286 fois
3 apprécient

Autres actions de Boubakar L'Animal