👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

L'Apollonide, souvenirs de la maison close

2011

7.6K

3.7K

436

6.8

Film de Bertrand Bonello · 2 h 2 min · 21 septembre 2011 (France)

Genre : Drame

Casting (acteurs principaux) :

Noémie Lvovsky, Hafsia Herzi, Céline Sallette, Jasmine Trinca, Adèle Haenel, Alice Barnole, Iliana Zabeth, Pauline Jacquard

Pays d'origine :

France
Casting complet et fiche technique

À l'aube du XXème siècle, dans une maison close à Paris, une prostituée a le visage marqué d'une cicatrice qui lui dessine un sourire tragique. Autour de la femme qui rit, la vie des autres filles s'organise, leurs rivalités, leurs craintes, leurs joies, leurs douleurs...

takeshi29

takeshi29

Mercredi Arte fait encore très fort. Du Bonnello et du Hong Sang-soo, rien que ça...

il y a 8 ans

6 j'aime

7

zazashe

zazashe

d'une réalité transcendante et cruellement dérangeante.

il y a 7 ans

1 j'aime

Milady

Milady

Point de BO présente sur SC c'est fort dommage, je crois que je la préfère nettement au film.

il y a 7 ans

1 j'aime

Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper

Critique positive la plus appréciée

Le crépuscule des yeux.

Film languide et contemplatif, L’Apollonide nous enferme dans les alcôves surannées d’une maison close et verrouille à sa suite les ressorts traditionnels de la narration : on pourrait y déceler une...

Lire la critique

il y a 7 ans

Chaiev
5
Chaiev

Critique négative la plus appréciée

Le dé-plaisir

J'ai eu le temps de penser à beaucoup de choses, pendant que sur l'écran les corps languides allaient s'alanguissant. Ce n'est pas forcément bon signe. C'est aussi que Bonello me paraît être un de...

Lire la critique

il y a 10 ans

Aurea
8
Aurea

Dans les ors et le velours

Véritables tableaux vivants où les filles de joies, beautés languides dans leurs transparences de dentelles et de batiste s'alanguissent au milieu des ors et des velours, lovées dans des sofas...

Lire la critique

il y a 10 ans

Fritz_the_Cat
10

A l'ombre des jeunes filles en pleurs

Le petit commerce de la chair. Sa mélancolie diffuse, ses crises passagères, sa chaleur tarifée. Ouvrir grand les portes d'une maison close, en soi, c'est presque contre-nature, voyeuriste par...

Lire la critique

il y a 8 ans

Deleuze
6
Deleuze

"Tu vas terminer dans un bordel à Marseille !"

Ca, c’est de la menace ! Attribuer une note à ce film m’est bien difficile. D’un point de vue technique je n’ai rien à redire mais malheureusement, il m’est arrivé de m’ennuyer et de jeter de temps...

Lire la critique

il y a 9 ans

SUNSELESS
7
SUNSELESS

Critique de par SUNSELESS

Comment ne pas saluer le courage et le talent de Bonello, face à un sujet aussi sensible que la prostitution, qui, sans tomber dans de la pornographie gratuite, garde une certaine liberté ? Il est...

Lire la critique

il y a 10 ans