Affiche L'Appât

Critiques de L'Appât

Film de (1953)

Pounding The Rock

La trame de L'Appât est simple : Cinq personnages (et uniquement cinq comédiens sont crédités) et une randonnée commune. De quoi donner à Anthony Mann de nombreuses possibilités pour exploiter cette petite et intrigante idée. Il en tire un scénario assez malin, et exploite bien les personnages et enjeux, s'amuse de leurs différences pour faire avancer le récit. Il privilégie... Lire l'avis à propos de L'Appât

17 12
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Du bon bouleau

Un huis clos stressant au coeur des grands espaces américains. Trois chasseurs de primes (un ancien cow-boy, un ex-Tunique bleu et un old timer chercheur d'or), un «wanted» et une femme : cinq personnages, plusieurs possibilités. Enfin plutôt une seule, à la fin il reste comme prévu James Stewart et la fille (la tenue de cow-boy sied très bien à Janet Leigh, un rien lui va de toutes façons).... Lire la critique de L'Appât

25 115
Avatar Pruneau
9
Pruneau ·

Dérisoire comme un éperon nu

Si la collaboration Mann/Stewart a accouché de nombreux grands films, on ne peut pas dire qu'ils se ressemblent beaucoup. En effet, les deux hommes venaient de tourner "Bend of the River", film dans lequel l'aventure, ou le grand spectacle, prenait le pas sur la psychologie des personnages, faisant oublier de la sorte le travail fait avec "Winchester '73" pour nous présenter des héros complexes... Lire l'avis à propos de L'Appât

23 6
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Let it greed

Après Les Affameurs, L’Appât reprend le principe du western de convoi, mais en en resserrant les liens : la communauté se résume à quelques individus, et surtout, rencontrés par hasard lors d’une exposition qui va imposer au James Stewart de rigueur, particulièrement antipathique sur cet opus des compagnons avec qui partager... Lire la critique de L'Appât

14
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

La montagne sacrée

Dans un style âpre, qui n’additionne pas les fioritures, Anthony Mann dresse là un western bien loin des carcans du genre, certes classique dans sa belle mise en forme mais terriblement efficace. Ici, le sable et l’aridité d’une certaine sécheresse visuelle se transforment en paysages montagneux, et transportent nos personnages dans une forêt presque vierge de toute violation humaine ou... Lire la critique de L'Appât

11 1
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

Critique de L'Appât par gallu

Faux espoir face à ce Naked Spur. Espoir de se trouver face à un improbable mariage entre codes du western et méticulosité de la théorie des jeux. En effet, l’interaction des intérêts croisés de trois badauds improvisés chasseurs de prime nous rappelle à l’excellence du Trésor de la Sierra Madre de Huston. Le genre de films où s’effacent toute ligne de démarcation entre les seigneurs et les... Lire la critique de L'Appât

13 4
Avatar gallu
5
gallu ·

L'éblouissante utilisation du décor naturel

C'est indiscutablement un des chefs-d'oeuvre du western, et l'un des 5 grands westerns d'Anthony Mann avec James Stewart, mais c'est une question de goût personnel, car pour moi, j'en préfère d'autres avant comme Winchester 73, les Affameurs, Rio Bravo, la Cible humaine, Fort Bravo, la Prisonnière du... Lire la critique de L'Appât

5
Avatar Ugly
8
Ugly ·

Les cinq doigts de la main

Voilà un western assez efficace en dépit de son minimalisme total : une situation simple, peu de personnages et un approfondissement certain des enjeux. Le scénario se tient assez bien. On pourrait parler de huis-clos en plein air ; en effet, nous collons aux baskets de cinq personnages où les rapports vont évoluer tout au long du film. Les personnages sont assez bien construits. Toutefois le... Lire la critique de L'Appât

5
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

Comment faire un excellent western avec cinq acteurs dans un parc naturel.

"L'appât" est un excellent western qui décrit la traversée de contrées sauvages par cinq personnes, dont un outlaw, Roy (Robert Ryan), qui doit être convoyé jusqu'à Abilene pour être pendu. Le convoi est mené par Howard Kemp (J. Stewart), aidé de deux compagnons improbables : un chercheur d'or et un ex-officier des tuniques bleues en rupture de ban. Enfin, le personnage qui évolue le plus est... Lire la critique de L'Appât

6 1
Avatar zardoz6704
9
zardoz6704 ·

L'appât pris sur moi.

Mon dieu que j’ai trouvé ce film long et ennuyeux. Et pourtant dès les 30 premières secondes je pars en fou rire, certainement le fou rire qui en dira long sur la suite. Le film débute sur une vallée en plan d’ensemble, plutôt jolie d’ailleurs, avec LA montagne enneigée à l’horizon, lieu de toutes les péripéties (jets de cailloux du haut d’une falaise et planque dans une grotte grosso merdo) de... Lire la critique de L'Appât

3
Avatar demarreur
2
demarreur ·