Affiche L'Arnaque

Critiques de L'Arnaque

Film de (1973)

Critique de L'Arnaque par raisin_ver

Faire croire quelque chose à quelqu'un, le faire évoluer dans un lieu qu'il pense être réel mais est en fait monté de toutes pièces et dont toutes les personnes présentes sont des acteurs, tout ceci dans le seul objectif de le duper. Plusieurs scènes du film sont magnifiques,celles du poker dans le train où Gondorff rebaptisé Shaw pour l'occasion humilie les autres participants et s'acharne... Lire la critique de L'Arnaque

42 4
Avatar raisin_ver
9
raisin_ver ·

Entourloupe à tiroirs

Mise en scène et réalisation impeccable, musique emblématique, scénario mitonné aux petits oignons, tandem d'acteurs à son sommet, L'arnaque est un cocktail parfait de divertissement débordant de bonne humeur, sans temps morts, doté d'un tempo en constante accélération pour s'achever sur un dénouement jubilatoire. Si le héros de L'arnaque est officiellement un Robert... Lire l'avis à propos de L'Arnaque

48 10
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·

Escrocs blancs

Après le succès de Butch Cassidy & le Kid réunissant les deux stars Newman et Redford, George Roy Hill reprend la même équipe pour un film situé cette fois dans l’Amérique de la Grande Dépression. Dès son introduction,... Lire l'avis à propos de L'Arnaque

23
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

A Day at the Races

Un film d’hommes comme on les aime ( hommes ou films ? ). Lignée Rio Bravo et compagnie, quelques regards bourrus de derrière les zincs, une paire de jambes nonchalamment étalées sur une chaise de paille ; index pointé, les gonzesses, de-hors ! Le film pointe plutôt vers une régression enfantine : c’est le plaisir du déguisement qui l’emporte, et l’on souhaiterait étoffer d’un zeste de... Lire la critique de L'Arnaque

14 2
Avatar Hélice
8
Hélice ·

L'embobinage en mode classieux

C'est l'un des grands succès des années 70 qui ramassera 7 Oscars et une belle réputation, un film jubilatoire et séduisant qui doit son charme et sa réussite à plusieurs éléments combinés : un scénario basé sur une machination brillante montée par les 2 héros, une qualité et un soin dans la reconstitution d'époque années 30, les arrangements musicaux habiles autour du ragtime de Scott Joplin... Lire la critique de L'Arnaque

12 7
Avatar Ugly
9
Ugly ·

Un modèle scénaristique pour une arnaque de PMU

L’Arnaque est un chef d’œuvre car même 40 ans après, le film n’a pas pris une seule ride. Pire, il ridiculiserait l’ensemble des films se réclamant de ces films « d’arnaque ». Et même le très bon Arrête-Moi Si Tu Peux semble bien loin de la perfection scénaristique de l’Arnaque passant d’élégance à humour, de truandisme au romantisme avec une facilité... Lire la critique de L'Arnaque

13 4
Avatar Halifax
9
Halifax ·

Brelan d'As

Réunir à l'écran Redford et Newman était déjà la promesse d'une distribution haut de gamme. Mais George Roy Hill ne s'est pas contenté du minimum, il a apporté à son film ce qu'il y avait de meilleur dans chaque domaine. Des décors somptueux, une musique entrainante, une histoire hypnotique, un casting sans erreur... rien n'est laissé au hasard pour jouer avec les émotions du spectateur.... Lire la critique de L'Arnaque

13
Avatar Alyson Jensen
8
Alyson Jensen ·

Un beau divertissement intelligent

Lorsque nous l'avions vu à sa sortie, "l'Arnaque" nous avait tous bluffés avec son intrigue manipulatrice, ses jeux plaisants de faux semblants, et son réjouissant coup de théâtre final, qui nous avait paru révolutionnaire. Un quart de siècle plus tard, ce genre de scénario malin est devenu une sorte de nouvelle "norme" dans le thriller, et le film de George Roy Hill... Lire la critique de L'Arnaque

6 2
Avatar Eric BBYoda
8
Eric BBYoda ·

La grande faisanderie

Voilà une arnaque qui nous change des faux plombiers et faux flics qui s'en prennent courageusement aux petites vieilles. Ce qui rend les escrocs du film sympathiques, c'est qu'ils s'en prennent à un redoutable mafieux. L'adversaire est antipathique et extrêmement dangereux. Avec ses petites musiques au piano qui accompagnaient les premières comédies muettes hollywoodiennes, ses panneaux sépias... Lire l'avis à propos de L'Arnaque

8 5
Avatar -Marc-
7
-Marc- ·

"No. I'd only blow it. "

Quand le scénario est si bien mené, qu'il reste ouvert, que chaque ouverture pourrait être intéressante, que chacun des choix est réussi et parfaitement maîtrisé, qu'on se retrouve finalement, malgré cet arbre des possibles, avec une telle cohérence du début à la fin et une telle unité de ton, de fond. Quand les acteurs, que ce soit le jeune Redford, l'électrique et omniprésent Newman, Shaw qui... Lire l'avis à propos de L'Arnaque

8 2
Avatar Flavien M
8
Flavien M ·