Affiche L'As des as

Critiques de L'As des as

Film de (1982)

Ode à Bébel

Il est debout. Difficilement. Les jambes sont frêles, la démarche devenue mal assurée n'en demeure pas moins légère et élégante. Une canne maintient son équilibre précaire et vient trahir le poids des ans, les cicatrices de la maladie. C'est une crinière blanche qui s'avance, doucement, vers le devant de la scène. Le sourire est encore là, immuable, juste un peu plus tordu que d'habitude. La... Lire l'avis à propos de L'As des as

42 26
Avatar Ze Big Nowhere
7
Ze Big Nowhere ·

Un message de tolérance dans une farce improbable

On peut ne voir "l'as des as" que comme une grosse farce où un français (Jean-Paul Belmondo), entraineur de l'équipe de boxe française à l'occasion des JO de Berlin en 1936, dame le pion à la Gestapo, fait tourner en bourrique Hitler et sauve toute une famille juive et allemande en la conduisant en Autriche dans la voiture d'un général de la Luftwaffe puis carrément dans la voiture perso... Lire la critique de L'As des as

5
Avatar JeanG55
6
JeanG55 ·

Bébel contre la Gestapo

Je me souviens d'un truc qui m'avait marqué : ce film fut le premier à inaugurer la chaîne Canal + qui en novembre 1984 émettait fébrilement, autant dire que la direction avait misé sur du cinéma grand public pour attirer et satisfaire des abonnés. 14 ans après le Cerveau, le film réunit à nouveau un tandem habitué du box-office français : J. P. Belmondo qui connaissait... Lire la critique de L'As des as

15 4
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Et Zola, il est verboten aussi !

Treize ans après le classique de la comédie française Le Cerveau, le cinéaste Gérard Oury (Le Corniaud, Le Schpountz) retrouve la star nationale Jean-Paul Belmondo (Cartouche, Un homme et son chien) également producteur avec René Château via Cerito Films pour une comédie d'action pendant les Jeux olympiques d'été de Berlin en 1936. Dans l'Allemagne hitlérienne et la montée de l'antisémitisme,... Lire l'avis à propos de L'As des as

8 9
Avatar HITMAN
7
HITMAN ·

Une production franco-allemande plus travaillée qu'il n'y paraît

Jo, entraîneur de la délégation française de boxe, se rend à Berlin pour les Jeux Olympiques de 1936 organisés par le régime nazi. En ramenant le jeune Simon chez son oncle, il est confronté au saccage de sa librairie par la Gestapo. Là commence aussi la farce de Oury, qui signe un film goguenard, la Gestapo jetant aux côtés de grands auteurs censurés comme Brecht, Hemingway et Zola un livre... Lire la critique de L'As des as

2
Avatar Emilie Rosier
7
Emilie Rosier ·

Critique de L'As des as par Alligator

Mars 2010: La vache! Voilà l'exemple type du film qu'on adore quand on est enfant et qui, 15 ou 20 ans plus tard, parait mal foutu, éclopé, vieilli. Je devais avoir 10 ans quand j'ai vu ce film au cinéma. J'y suis retourné deux fois de suite au Gaumont du cours Georges Clémenceau. En même temps que je découvrais les lumières de la grande ville bordelaise, le monde des grandes salles de cinéma à... Lire la critique de L'As des as

7
Avatar Alligator
5
Alligator ·

Par-dessus la jambe

L’As des as, c’est Gérard Oury qui se repose sur ses lauriers et veut rejouer son grand succès La Grande Vadrouille : on reprend les nazis on se saisit en tête d’affiche d’une pointure du cinéma populaire à laquelle on offrira son meilleur résultat au box-office, et c’est parti. L’erreur la plus probante résulte du scénario guère concluant qui se contente de caricaturer à... Lire l'avis à propos de L'As des as

4
Avatar Fêtons_le_cinéma
4
Fêtons_le_cinéma ·

Critique de L'As des as par DanielOceanAndCo

"L'As des As" ou l'exemple parfait d'un film adoré étant enfant mais qui m'a paru nettement moins bien quand je l'ai revu récemment. Si le film reste extrêmement charmant et parfois gentiment burlesque, le rythme est tellement inégal que la dernière partie du film paraît bien trop longue et fait un peu chuter l'intérêt du spectateur. Heureusement, Belmondo assure et on se met à regretter... Lire la critique de L'As des as

1
Avatar DanielOceanAndCo
4
DanielOceanAndCo ·

hitler clape l'orchestre juif

bon: je n'ai pas revu "l'as des as" depuis ume plombe, mais voilà; c'est le film de mon enfance, celui que j'aimais regarder sans le comprendre. c'est dommage, y'a des scènes cocasses mais intelligentes: hitler qui clape des mains devant un orchestre juif, moi je dis oui! oserai-je confronter mes souvenirs à la réalité du film? je ne sais guère. pas tout de suite... laissez moi imaginer la scène... Lire la critique de L'As des as

3
Avatar pascoal
8
pascoal ·

Critique de L'As des as par AMCHI

Gérard Oury signe à nouveau après le formidable La Grande Vadrouille une comédie ayant pour cadre la 2nde GM (en fait cela passe 1 an avant mais bon les nazis en Allemagne sont déjà là), après Bourvil et De Funès voici Jean-Paul Belmondo dans la peau de l'as en question. Toujours plein de charme, il est entouré de bon acteur dans ce film rythmé aux nombreuses situations comiques qui font mouche,... Lire la critique de L'As des as

5 2
Avatar AMCHI
8
AMCHI ·