Et Zola, il est verboten aussi !

Avis sur L'As des as

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Treize ans après le classique de la comédie française Le Cerveau, le cinéaste Gérard Oury (Le Corniaud, Le Schpountz) retrouve la star nationale Jean-Paul Belmondo (Cartouche, Un homme et son chien) également producteur avec René Château via Cerito Films pour une comédie d'action pendant les Jeux olympiques d'été de Berlin en 1936. Dans l'Allemagne hitlérienne et la montée de l'antisémitisme, Jo Cavalier, un vétéran de la Grande Guerre devenu entraîneur de l'équipe de France de boxe et Gabrielle une charmante journaliste tentent de sauver de la déportation Simon, un jeune Juif et sa famille des griffes des nazis.
Oury épaulé par sa fille Danièle Thompson écrivent le scénario autour de la boxe au cœur d'une Allemagne vivant sous le régime nazi d’Adolf Hitler.
Ce blockbuster français des familles au budget à plus de 40 millions de francs est un triomphe populaire, deuxième plus gros succès en salles pour Bébel derrière Le Cerveau ! L'As des As fera un peu plus de 5.4 millions d'entrées, c'est tout juste moins que Le Cerveau qui avait fait un peu plus de 5.5 millions d'entrées.
Dans cette distribution franco-allemande, on retrouve également l'actrice Marie-France Pisier (Les Saintes Nitouches, Il reste du jambon ?), Rachid Ferrache (Banzaï, Attention, une femme peut en cacher une autre !), Frank Hoffmann, Günter Meisner (Babette s'en va-t-en guerre, Roselyne et les Lions), Yves Pignot (Garde à vue, Knock), Benno Sterzenbach (La Grande Vadrouille), Stéphane Ferrara (Le Marginal, Laissez bronzer les cadavres) et Florent Pagny (La Balance, Quand je vois le soleil).

Capitaine Cavalier avec un K n'est ce pas, comme Kaput !

Non avec un C comme Connard !

Georges Jo Cavalier est l'entraîneur de l'équipe de boxe qui va représenter la France aux Jeux olympiques de Berlin en1936. Dans le Paris-Berlin qui file à bonne allure, Jo est abordé par un jeune garçon de dix ans, Simon Rosenblum qui l'a reconnu et lui demande un autographe. L'enfant le suit un peu partout, alors que Jo aimerait bien rester seul avec Gabrielle Belcourt, une jolie journaliste Française qu'il vient de rencontrer à Paris. Jo est intrigué par cette jeune femme, mais à l'arrivée en gare de Berlin, c'est encore le petit Simon qui va lui donner du souci : en effet, l'enfant paraît abandonné ; ses grands-parents ne sont pas venus le chercher…

Juif vous êtes ? Juif vous avez l'air !

Faut mettre l'adjectif à la fin pas au début !

Was ?

On dit pas Juif vous avez l'air mais ; Vous avez l'air juif ! Si je vous dis con vous avez l'air, c'est pas français, c'est juste mais c'est pas français.

Véritable succès commercial à la gloire de la Mégastar Belmondo en éternelle décontraction, une comédie efficace entre actions et cascades spectaculaires avec bien sûr les scènes imposées d'Oury, les quiproquos, les déguisements (Jean-Paul en S.S & Meisner en Adolph et Angéla), les bagarres homériques, on savoure chaque réplique notamment dans la scène de la librairie, les gags s'enchaînent pour notre plus grand plaisir dans des courses-poursuites en avions et en voitures avec les cascades de Monsieur Rémy Julienne et la merveilleuse musique du compositeur Vladimir Cosma qui participent grandement aux succès historiques du film.

Je le déteste. Il représente tout ce qui me fait ... Comment tu dis ?

Gerber !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 248 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

HITMAN a ajouté ce film à 8 listes L'As des as

Autres actions de HITMAN L'As des as