Arrêtez ce mannequin !

Avis sur L'Assassin sans visage

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

C'est un beau nanar que ce film. Et oui, les films ratés, ce n'est pas nouveau.

Ce n'est pas la mise en scène qui dérange. Même si l'acteur principal a tendance à faire son show pour impressionner les donzelles (dont sa maman, c'est certain), ça reste bon enfant et amusant. Bon certaines idées de mise en scène, fort dépendantes du scénario, paraissent un peu faibles car mettent en avant le ridicule de la situation. Mais en soi, Fleischer offre un boulot de qualité. L'on retiendra particulièrement le choix du lieu pour la scène climax du film, propice à de belles prises de vue.

Non, c'est le scénario qui ne va vraiment pas. L'idée concept du film est intéressante, mais ne fonctionne pas vraiment. Disons que ce n'est vraiment pas crédible dans la façon de l'utiliser. Voir tous ces personnages se faire prendre au piège par... un mannequin. Pire, la scène où l'inverse se produit (c'est-à-dire où le héros pense avoir en face de lui un mannequin alors qu'en fait il s'agit du tueur) peut provoquer un fou rire ! Car aucune logique ne tient dans cette scène : que faisait le tueur là ? comment le héros n'a-t-il pas pu remarquer qu'il s'agissait d'un vrai corps ? D'autant plus que, au final, quand on compare la carrure du mannequin et celle du tueur... on ne peut que se demander comment on a pu les confondre... D'autres scènes aussi étranges ponctuent le film. Comme cette curieuse manière d'éconduire une jeune femme pour lui dire " ok, dégage de chez moi maintenant" : en effet, le bougre va simplement se déshabiller devant elle, ouvrir son placard-lit... et se coucher de dans. "N'oubliez pas d'éteindre la lumière en partant". Le pire, c'est que la belle sera conquise, sans surprise, à la fin du film. Comment un mec aussi gonflé peut-il plaire ? COmment peut-on se dire : hey je vais me mettre au lit parce que j'en ai rien à battre. Enfin c'est incohérent, mais au moins c'est très drôle. Malheureusement, le film n'est pas entièrement construit de façon aussi surréaliste. Par conséquent, on a l'impression d'être le cul entre deux chaises (l'absurde et le polar bien sérieux). Le scénario n'est pas très palpitant non plus. Les conflits sont assez vite déjoués, l'intrigue peu approfondie (on retrouve trop vite le tueur). Au final, on se retrouve avec un moyen métrage qui laisse sur sa faim.

Bref, "Follow me quietly" est un film noir un peu absurde à cause de certaines scènes qui semblent n'avoir rien à faire là-dedans et ainsi que la présence d'idées un peu farfelues lors de l'enquête (cette idée de confronter chaque témoin au mannequin, ou tout simplement d'arrêter toute personne ressemblant à peu près à un mannequin sans visage...). Mais on rit, donc on pardonne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 308 fois
3 apprécient

Autres actions de Fatpooper L'Assassin sans visage