Avis sur

L'Attaque du métro 123 par L'Homme Qui Lit

Avatar L'Homme Qui Lit
Critique publiée par le

Je n'ai pas vu Les pirates du métro, le film de Joseph Sargent sorti en 1974, dont L'attaque du métro 123 est un remake, mais j'espère qu'il était un peu plus consistant, et surtout un peu moins chiant...

Déjà, il faut que je vous dise, Tony Scott j'adore, c'est quand même le type qui a fait Top Gun, Ennemi d'Etat, Man on Fire et Déjà-vu. Mais, car il y a toujours un "mais" dans une filmographie, c'est aussi le type qui a réalisé Domino. Pas de quoi paniquer, mais je souhaite juste rappeler à tous que son CV de réalisateur n'est pas pur comme la robe d'une jeune mariée (avant sa nuit de noce).

L'attaque du métro 123, déjà, c'est John Travolta. Il faut arrêter avec Travolta dans les rôles de méchant, ce n'est plus crédible depuis les années 90, c'est plus que déjà-vu, c'est usant. Travolta, c'est un méchant qui kidnappe un wagon de métro avec des gens dedans pour obtenir une rançon de 10 millions de dollars (et surtout faire grimper ses placements, mais ça j'ai pas compris le mécanisme).

Mais c'est aussi (encore ?!) Denzel Washington, le type qui affiche toujours le même sourire un peu faux-cul, un peu béat, un peu interrogatif dans 90% des scènes. Le reste du temps, il fait constipé. Pourtant j'aime bien Denzel hein, mais faudrait que les frères Scott se rendent compte que ce n'est pas le seul acteur d'Hollywood, et qu'on peut changer un peu de temps en temps. Denzel il interprète un mec de la régulation des trains, qui établit le contact avec Travolta, et qui ira jusqu'à porter la rançon dans le train.

Le plus drôle, dans L'attaque du métro 123, c'est le maire. En fait, personne ne l'aime ce maire, tout le monde semble le trouver con (moi le premier), et pourtant il prend le métro pépère avec son adjoint. Et personne ne le calcule.

Franchement, demain t'as Delanoë qui boit son café dans la ligne 4 en face de toi, tu tiltes quand même, non ? Bref, et donc ce bon maire, il paie ! Attend, tu donnerai tes impôts locaux toi pour un wagon rempli de gens que tu connais pas, et qui sont peut-être des banlieusards ? Si j'étais maire de Paris, on pourrait bien prendre toute la ligne 4 ou la ligne 13 en otage que je ne paierai pas ;)

Bref, donc pour résumer le film rapidement (spoiiiiiiil) : Travolta kidnappe un wagon, il parle avec Denzel pendant 1h20, ensuite Denzel ramène les thunes à Travolta, qui s'échappe dans les tunels du métro, et qui finit par se faire coincer et mourir. Et il se passe quoi pendant le film ? Rien, juste du bla bla entre deux mecs au téléphone, à peine plus intéressant qu'une conversation sur Meetic. Et surtout, surtout, ce générique de début, avec ce sample ré-utilisé à en vomir d'un bruit de train, et cette image en mouvement qui est insupportable.

Si vous me demandiez si ça vaut le coup, mais jusque là je pense que vous aurez compris tout seul, je ne vous le recommanderai pas plus que ça...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 198 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de L'Homme Qui Lit L'Attaque du métro 123