Déjà-vu

Avis sur L'Attaque du métro 123

Avatar GregB
Critique publiée par le

Bon, ben c'est pas compliqué, l'attaque du métro 123 (attention, super spoiler, en gros, je raconte tout - mais on s'en fout, vous n'avez pas envie de voir ce film).

En gros, y'a un type qui attaque un métro. Y'a des gens dedans, ça fait des otages. Puis ben, il veut parler qu'à un mec pour négocier, parce que bon, John Turturro, ça va bien, mais comme négociateur, il est un peu trop entraîné (puis des fois, dans des films, il met des noeuds pap ridicules, et ça travolta, il peut pas, L. Ron Hubbard il a dit que les papillons, un jour, ils domineront le monde, ou un truc comme ça, alors ça le fait flipper, mais là je m'égare...)

Donc, Travolta il veut parler qu'à Washington (pas la Maison blanche hein, l'acteur, celui qui joue un aiguilleur qui aurait pu etre chef du métro mais bon, en fait non, et vous allez savoir pourquoi). Et bon ben comme dans tout bon film de prise d'otages, se noue une relation bizarre... Eh oui, Travolta il connaissait Washington, ah ah ! Et pour sauver des vies, il va devoir avouer qu'il a fait quelque chose de mal dans sa vie, que c'est même pas un héros, et qu'en fait ils sont pareils (ils aiment et/ou ont besoin de pognon, grosso modo, et du coup Travolta c'est une sorte de Kerviel qui essaie de chouraver 5 milliards à sa sortie de prison et Washington, bah il a rétrogradé comme une merde, foutu dans un placard, pfff, les patrons, je vous jure).

Bon et puis après, bien sûr, il va réclamer que ça soit lui qui lui apporte les sous dans le métro (eh pas con, parce qu'après, ben faut le conduire le métro)...
Mais à la fin, Washington qui a dit à sa femme "je t'aime, désolé si je meurs dans ce film" et elle, ben elle a exorcisé en lui disant "tu me ramènes une putain de bouteille de lait" - ce qui fait que non contente de se retrouver sans mari, elle pourrait se retrouver à cours de lait, chienne de vie - à la fin donc, Washington il finit par gagner.

Bref, le "déjà-vu" je croyais que c'était un film avec Denzel Washington, m'enfin avec des films pareils ça va devenir une filmographie...

Ah oui, sinon, c'est quand même relativement efficace pour un blockbuster dont on attend rien. Donc si comme moi on tombe dessus à la télé un jour où on a surtout envie de rien faire - et surtout pas de bouger son cul pour faire des trucs intéressants ou même louer un bon film (ouais, je suis pas passé au téléchargement...) - ou si on a une féroce envie de pop-corn, on peut tolérer d'y rester une heure et demie devant. Mais uniquement dans ces cas de figure...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1556 fois
12 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de GregB L'Attaque du métro 123